Vie locale - Le président du Sénégal à Chastre

C’est dans la nécropole nationale militaire française de Chastre que se sont déroulées les commémorations de la bataille de Gembloux, ce jeudi.

Un invité de marque était présent pour l’événement, en la personne du président du Sénégal, Macky Sall, venu rendre hommage à ses compatriotes morts au front lors de la bataille de Gembloux du mois de mai 1940.

Il a d’ailleurs prononcé en discours, devant le gouverneur du Brabant wallon Gilles Mahieu, le ministre André Flahaut, les députés Stéphane Crusnière et Hélène Ryckmans, le bourgmestre de Chastre Claude Jossart… et les élèves de 5e primaire de l’école communale de Blanmont. «J’ai décidé de venir malgré la folie meurtrière qui se déroule dans le cœur de l’Europe. Ces lieux, comme cette nécropole, sont chargés d’histoires et d’émotions nous rappellent l’important de la lutte sans relâche contre la folie et l’extrémisme. Je salue la bravoure des Sénégalais, Belges, Français, Tunisiens et Marocains pour leurs glorieux faits d’armes», a déclaré le président, de passage à Chastre dans le cadre de sa tournée en Belgique. André Flahaut a, lui, soutenu l’importance du lien qui devait unir le continent africain et européen.

Un livre et une horloge

Macky Sall est ensuite allé déposer une gerbe de fleurs, en compagnie des autres participants de la cérémonie. De manière symbolique, il a fait le tour du cimetière pour y déposer 18 roses rouges, une sur la tombe de chaque soldat sénégalais mort au combat. Il s’est recueilli et prosterné devant les sépultures. Il a également laissé une rose sur le montage mortuaire.

Après avoir salué les anciens combattants et les enfants venus assister à la cérémonie, il a signé le livre d’or de la Province et de la Commune. Il a enfin reçu un livre sur les 27 communes du Brabant wallon ainsi qu’une horloge, des mains de Claude Jossart, le maïeur local. Une heure après son arrivée, il a repris la direction de Bruxelles, bien escorté par plusieurs policiers à moto, dans une voiture parfaitement sécurisée.

«C’est évidemment un honneur de recevoir un homme d’État dans notre commune. On avait déjà reçu Philippe et Mathilde, c’est toujours agréable», conclut Claude Jossart.

P.B. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale