Vie locale - 74 chambresen plus au Radisson Blu Balmoral

À Balmoral il y a de vieux hôtels qui s’embrasent tandis que d’autres, juste en face, regorgent de projets pour l’avenir. C’est le cas du Radisson Blu Balmoral. Bien loin d’être menacé de fermeture, l’établissement a le vent en poupe. Les propriétaires du bâtiment – la société flamande Gestion Hôtelière qui a racheté l’endroit en 2013 – ont décidé d’étendre leurs activités en agrandissant l’hôtel et sa capacité d’accueil.

Un projet d’extension d’environ 70 chambres est en cours. «Il y a eu une enquête publique et les investisseurs sont en train de réaliser toutes les démarches pour obtenir les permis d’urbanisme», indique Patrik Roosenboom, le manager de l’hôtel.

La compagnie Gestion Hôtelière s’est fait connaître dans notre région après avoir mis en vente, auprès d’investisseurs particuliers, les chambres du Radisson Blu Balmoral et, plus récemment, pour avoir acheté le Domaine de Chôdes, sur les hauteurs de Malmedy, en 2015. Pour un montant de 110.000€, il était possible de s’acheter une chambre du Radisson et de profiter du placement proposé par la société, chaque investisseur recevant 90% des bénéfices à hauteur du pourcentage de l’hôtel qu’il détient. Pour l’agrandissement prévu, la société devrait réaliser le même type de montage financier. Mais il ne faut pas s’attendre pour autant à pouvoir squatter la chambre d’hôtel achetée. Il s’agit uniquement d’un placement financier.

De 106 à 180 chambres

Cette extension vise à satisfaire et étoffer la clientèle de séminaristes. «On se rend compte que, pour la plupart des séminaires qu’on accueille, il nous manque souvent quelques chambres pour pouvoir héberger tout le monde», explique le manager indiquant qu’il s’agit de l’objectif principal de cette extension. Mais cet agrandissement de l’hôtel 4*, c’est bien plus que «quelques chambres». «Actuellement on est à 106 chambres et on sera à 180 dans le futur», indique Patrik Roosenboom.

Une construction moderne

L’extension sera construite dans le prolongement du bâtiment historique, juste derrière l’hôtel, côté golf. Pas de faux vieux pour le nouveau bâti, il devrait être d’allure moderne tout en s’harmonisant avec l’infrastructure existante. Le projet est également de bon augure pour l’emploi. L’hôtel spadois emploie déjà une quarantaine de personnes. Un chiffre qui ne devrait que croître dans les années à venir.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale