Vie locale - Un vibrant hommage au bourgmestre

La foule était dense sur la place de Bourgeois pour ce dernier au revoir à Jean Vanderbecken. Sur le coup de 12h et sous un soleil généreux, plusieurs centaines de personnes ont assisté aux funérailles d’un bourgmestre et d’un homme apprécié et aimé. Ce lieu n’a pas été choisi par hasard, tant il appréciait cette place de Bourgeois, où il aimait passer du temps mais aussi organiser différentes fêtes de village.

Ce sont d’abord sa femme, Françoise, et ses quatre enfants qui ont pris la parole devant une église et une place comble, la cérémonie étant retransmise sur grand écran à l’extérieur. «Votre présence ici et tous les messages de soutien que nous avons reçu prouvent la chance que j’ai eue de vivre auprès de lui durant 40 ans, a entamé son épouse. Notre vie n’a pas été un long fleuve tranquille mais Jean aura vécu à 100 à l’heure et avec ferveur et passion. (...).Tu m’as offert le plus beau cadeau de ma vie avec nos quatre enfants.»

Et ceux-ci de prendre la parole. «Ton absence va laisser un immense vide dans notre famille. Tu étais un patriarche d’une force énorme et tu as d’ailleurs déjoué tous les pronostics durant des mois de lutte contre la maladie. Tu nous as appris ton franc-parler mais aussi le sens de responsabilités.»

Un caractère de battant

Les différents témoignages ont ainsi confirmé combien la famille était la chose la plus importante pour Jean Vanderbecken, cinq fois grand-père et qui espérait encore connaître ses deux petits-enfants à venir. Jean Vanderbecken était aussi le cadet d’une famille de sept enfants qui s’en va rejoindre son grand frère parti en décembre 2015.

Face à la maladie, Jean Vanderbecken n’aura rien laissé paraître, continuant inlassablement à travailler pour sa commune aux côtés de ses échevins devenus au fil du temps des amis, à l’image de Patricia Lebon, première échevine de Rixensart qui illustra l’image d’un homme épinglé pour son humour, sa présence, mais aussi son énergie à démêler de nombreux problèmes et à se battre pour les intérêts de ses citoyens. Après deux heures d’hommages, prières et recueillement, Jean Vanderbecken est parti dans l’intimité pour sa dernière demeure au cimetière de Rixensart.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale