Vie locale - Les centres culturels ont fixé leurs enjeux

Voici un an, les centres culturels de Verviers et Dison lançaient conjointement «Parle aux centres», une opération de consultation des habitants des deux entités. Pas une fusion, mais une collaboration entre les deux structures dont les terrains d’action présentent de grandes similitudes.

«Il y a une obligation décrétale pour les centres culturels, qui fonctionnent par contrat-programme avec une mission de 5 ans. Il nous fallait rentrer un nouveau contrat-programme. C’est pourquoi nous avons décidé de mener une analyse partagée», détaille Jérôme Wyn, directeur du centre culturel de Dison.

Une démarche que lui et son homologue verviétoise, Audrey Bonhomme, ont voulue participative pour permettre à chaque Vevriétois et chaque Disonais de s’exprimer.«L’analyse partagée est une démarche particulière de récolte des différents points de vue sur des thématiques pour travailler en phase avec la réalité de terrain.» En somme, une sorte de sondage créatif en posant la question: «est-ce que ces thématiques-là vous intéressent?»

Car les centres culturels ont proposé d’emblée différentes thématiques aux habitants. À savoir: l’image de la ville, l’état du centre-ville, la jeunesse, la précarisation de la société et la diversité culturelle.

Après plusieurs mois d’activités, trois de ces enjeux sont largement ressortis de la consultation: la diversité culturelle, la jeunesse et le centre-ville. Ils seront la ligne de conduite des actions des centres culturels de Verviers et Dison, qui partagent les mêmes réalités. Ce travail commencera à partir de 2019 avec des actions en rapport avec ces trois thématiques, «même s’il n’y aura pas que des activités par rapport à cela», nuance Jérôme Wyn.

À partir de ces enjeux communs révélés par l’analyse partagée, les centres culturels établiront un projet culturel pour les prochaines années. Il sera réalisé par leurs équipes ainsi qu’un conseil d’orientation qui implique des gens actifs dans la vie associative. «On réfléchit ensemble aux trois enjeux pour les aborder de manière culturelle», précise encore le directeur du centre culturel de Dison. «On vise davantage de citoyenneté et une amélioration des droits culturels (tout ce qui concerne l’accès à la culture et au patrimoine pour le plus grand nombre, NDLR). Car le rôle d’un centre culturel est aussi d’être là pour les citoyens, à l’écoute, mais en traitant les choses de manière culturelle

Le dossier sera rentré à la mi-juin par les centres culturels.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale