Vie locale - Massifs et jardinières de printemps

Composer des jardinières ou des massifs est souvent un choix cornélien tant la variété des plantes et des fleurs est grande. Quelles fleurs faut-il associer? Quelles couleurs faut-il choisir? Faut-il opter pour des annuelles ou des vivaces?

Les heuchères

Leur avantage est qu’elle refleurissent d’année en année, elles sont donc indiquées pour les massifs. Elles constituent une base de plantes attrayantes pour leur feuillage décoratif et/ou des floraisons originales. A cet égard, la famille des heuchères est attrayante. Elles possèdent un feuillage persistant et sont de culture facile, trouvant à la fois leur place dans les jardinières et les massifs. Les heuchères sont particulièrement attrayantes lors de la repousse printanière avec des couleurs étonnantes, orangées, jaune, citronnées, pourpres, noires ou bien panachées. Elles peuvent être associées avec des gauras et des dipladénias. La gaura est une très jolie vivace à la floraison généreuse, sans cesse renouvelée du printemps à l’automne, dont la culture est relativement facile. Particulièrement mellifères, les gauras proposent de magnifiques fleurs aux tons blancs et roses. Le dipladénia ou jasmin du Brésil est une plante grimpante volubile à tiges ligneuses portant des feuilles simples et opposées, coriaces et lustrées. Elle aime le soleil et produit des fleurs de couleur rouge, rose, blanche ou jaune. Les trois plantes permettent de composer de belles associations chromatiques.

Les primevères

Ce sont des fleurs des vivaces, particulièrement appréciées pour leur floraison printanières, automnale et même hivernale sans oublier l’éclat de leurs couleurs. La primevère est aussi l’une des premières fleurs à fleurir dans l’année. En massif, en bordure, en rocaille ou en jardinière, les primevères sont des plantes faciles à entretenir et très décoratives quand la plupart des végétaux caducs sont encore nus. Les primevères jaunes ou oranges s’associent aux myosotis ou aux muscaris pour un joli contraste de couleur. Les primevères roses ou rouges tiendront compagnie aux narcisses blancs ou aux perce-neiges. Enfin, et ce n’est pas négligeable, utilisez les fleurs pour orner vos salades et agrémentez les également avec les jeunes feuilles de primevères qui sont parfaitement comestibles.

Le myosotis

Cette fleur est l’un des emblèmes du printemps, avec ses grappes de petites corolles ouvertes, mais maintenues sous bonne protection entre les grandes feuilles duveteuses. Dès le mois de mars, les fleurs font leur apparition. Regroupées en cymes terminales, elles sont généralement de couleur bleue plus ou moins foncée, avec un cœur jaune. Certaines espèces offrent d’autres coloris: Myosotis sylva Rosylva aux fleurs roses ou le Myosotis palustris «Ice Pearl’«aux fleurs blanches. On la mélange volontiers avec des pâquerettes, en jardinière ou en massif.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale