Vie locale - «Le Beau Bizarre» au Château de Waroux

Et l’art, n’est-il pas un réservoir inépuisable de beauté (s)?

Pourtant, en ce début de 21e siècle, l’art contemporain adopte parfois des attitudes multiples et protéiformes. Cette richesse esthétique peut être son talon d’Achille, comme le ferment de nouvelles formes de beauté.

Le commissaire de l’exposition, le critique d’art Lucien Rama, qui a pris comme fil conducteur entre les 60 œuvres déployées sur les deux niveaux du château, la recherche du beau en partant de la célèbre citation de Charles Baudelaire «Le Beau est parfois bizarre» dans son ouvrage «Curiosités esthétiques» de 1868.

La surprise est de taille, puisque parmi les membres et les adhérents actuels du Conseil National Belge des Arts Plastiques (CNAP), on retrouve des noms prestigieux comme Pierre Alechinsky, Denis Bruyere, Henri Caps, Jacques Charlier, Jean-Claude Coenen, Béatrice Graas… mais également de nombreux jeunes artistes belges issus de la nouvelle génération.

Visites et conférences

Cette large thématique de la beauté a permis au commissaire de rassembler un panel d’œuvres plastiques et esthétiques très diverses sous l’angle pédagogique de 8 sections principales: le Beau Bizarre, la Beauté construite, la Beauté idéale, la Beauté libre, la Beauté qui trouble, Derrière le visible, la Beauté qui interroge et Traces du Bel aujourd’hui. Le but de cette manifestation est double: de porter un regard prospectif sur la création d’aujourd’hui, mais également d’apporter son expertise et son soutien à l’émergence de nouveaux créateurs et d’accompagner les artistes dans la reconnaissance de leur statut. La diversité des courants artistiques et des 60 artistes invités, proposera aux visiteurs, une opportunité exceptionnelle de se confronter à l’art contemporain, de manière pédagogique. Cette exposition en outre servira de cadre à des visites guidées sur simple demande et à deux conférences. Le mercredi 10 mai à 19h «Les droits d’auteur en question» au Château de Waroux, par Maître Alexandre Pintiaux: avocat à Bruxelles – Belgique. Celui-ci possède une solide expérience en droit belge et en droit international de l’art. Le vendredi 19 mai à 19h «Léonard de Vinci, cet incompris» au Château de Waroux par Monsieur Lucien Rama, critique d’art international. L’exposition est accessible du mardi au dimanche de 140h à 18h (Fermé le lundi)

www.cnap.be

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale