Vie locale - Raphaël Guissard sur la liste du ministre Collin

Bien connu pour être le dynamique président de l’association CAP sur Marche, Raphaël Guissard va se lancer dans la politique communale. Il a en effet accepté de se mettre sur la liste cdH emmenée par le ministre wallon de la Nature René Collin. Liste qui devrait aussi compter – «si la santé me le permet toujours»- l’actuel bourgmestre André Bouchat.

À 41 ans, Raphaël Guissard est le papa d’une petite Zélie de six ans. Il est le patron de plusieurs établissements dans le secteur Horeca. Le Manda Bar, l’Effet Bœuf… Il a aussi repris une partie des parts du restaurant «Quatre saisons» depuis un an. «Nous avons toutefois revendu notre établissement à Durbuy… Mais pas à Marc Coucke», lance-t-il dans un éclat de rire. À la base, il aura dû être analyste-programmeur. «J’ai un graduat dans ce domaine.» Mais c’est en effectuant quelques boulots dans l’Horeca alors qu’il était étudiant que le virus l’a pris.

Sa décision d’entrer en politique mûrit depuis un moment. «J’ai commencé à me poser la question lorsque nous avons travaillé avec la commune sur l’e-commerce. Ce qui me plaît, c’est de me dire que la politique permet de développer des idées, des projets pour la collectivité

Et pour les politiciens accomplis que sont André Bouchat et René Collin, l’arrivée sur leur liste d’un «représentant de la vie civile», d’«un esprit entrepreneurial et dynamique», c’est aussi une belle occasion d’insuffler du sang neuf dans les rangs du parti humaniste.

Ce 19 mai, l’heure n’était pas encore à présenter la liste cdH complète. «Mais nous y travaillons», a commenté le ministre. Si l’on sait qu’Isabelle Buron, partie vivre à l’étranger, et Philippe Hanin, actuel conseiller, ne seront plus présents sur la liste, d’autres élus pourraient être de futurs candidats. «Pour l’instant, nous avons plus de candidatures que de places, avoue même le ministre. Surtout au niveau des hommes.» Un choix va donc devoir être posé.

Le 10 juin prochain, lors de l’assemblée générale des commerçants, Raphaël Guissard, quant à lui, quittera la présidence de CAP sur Marche.

Une décision «prise bien avant cette entrée en politique. Je continuerai à être actif au sein de l’association mais je trouve qu’après quatre ans de présidence, c’est bien de céder le relai à quelqu’un d’autre.»

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale