Vie locale - Les bienfaits de l’alimentation biologique

Le mode de production biologique respecte le rythme de la nature mais offre aussi en conséquence une nourriture meilleure pour la santé et plus savoureuse.

«L’agriculture biologique offre des aliments sains, nutritifs et savoureux grâce à une gestion globale des sols, des cultures et des troupeaux, au respect des cycles saisonniers ainsi qu’à l’interdiction des engrais et autres produits de synthèse», indique Nature et Progrès, une association qui promeut le bio, soutenue par la Fédération Wallonie – Bruxelles.

«Les produits biologiques ne sont pas traités avec des pesticides et sont cultivés au moyen d’engrais organiques qu’ils absorbent suivant un schéma lent. Notre environnement s’en porte bien, car l’eau n’est pas polluée et il n’y a pas d’excédents d’engrais», poursuit l’Institut fédéral pour le développement durable. C’est évidemment meilleur pour la santé humaine aussi.

Parallèlement, l’élevage biologique tient compte du comportement naturel propre à chaque animal. Ils reçoivent plus d’espace et ils vivent plus longtemps avant d’être abattus. On leur donne des aliments biologiques, dépourvus d’OGM.

«L’industrialisation de l’élevage nous a permis de manger de la viande à bon marché. Mais il y a un revers à la médaille: le bétail vit à l’étroit sur de petites surfaces, ne sort que rarement ou plus du tout, reçoit de la lumière artificielle pour engraisser plus vite… Les poules ont besoin d’espace pour picorer et les porcs veulent pouvoir se rouler dans la boue. Si on leur enlève cela, ils s’affaiblissent et résistent moins aux maladies». Il faut donc leur donner des antibiotiques, etc., dont des traces peuvent se retrouver dans notre alimentation.

L’institut ajoute: «Une étude européenne révèle d’ailleurs qu’un enfant qui boit du lait biologique diminue de 30% le risque d’être atteint d’eczéma ou de souffrir d’allergies. De plus, les végétaux génétiquement modifiés sont interdits et vous ne trouverez aucun aromatisant synthétique ou additif dans les produits bio transformés».

Un rôle économique

L’agriculture biologique crée des emplois durables et de proximité car elle utilise avec respect les ressources et les compétences locales. Elle est donc à la base du développement de tout un secteur économique qui prend de plus en plus d’importance. «L’agrobiologiste participe aussi à la sauvegarde et à la transmission aux générations futures d’un nombre important de variétés et de races rustiques locales parfois très anciennes, souvent bien plus résistantes, savoureuses et nutritives», dit encore Nature et Progrès.

Le goût dans l’assiette!

Un autre avantage réside dans le fait que les produits biologiques contiennent généralement moins d’eau, plus de matière nutritive et plus de saveur. Celui qui aime bien manger ou cuisiner, profitera encore plus du repas lorsque celui-ci est préparé non seulement suivant une bonne recette, mais aussi à base d’ingrédients bio.

Et il sait ce qu’il a dans son assiette…

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale