Vie locale - Un projet cyclo de Martelange à Torgny

À côté des superbes itinéraires spécifiquement réservés aux cyclistes côté grand-ducal, qui strillent quasiment tout le pays, notre Province n’a pas vraiment une ardeur d’avance à ce niveau même s’il y a quelques initiatives. La Ville d’Arlon essaie tant bien que mal d’ouvrir ses voiries aux cyclos par un fléchage adapté sur les voiries classiques. Un premier pas. Mais les usagers ne sont pas nombreux. Vivalia pousse aussi son personnel à utiliser autant que possible le vélo, dans la lignée du plan Wallonie cyclable lancé par le gouvernement wallon pour inciter les travailleurs à effectuer leurs déplacements domicile-travail à vélo. Mais quand on voit l’état de certaines pistes, comme entre Arlon et Etalle, il faut bien avouer que même s’il y a un nettoyage, les cyclistes préfèrent encore la route à ces serpentins peu fiables et souvent tronçonnés.

12 communes

Dans le sud de la Province, voici un projet d’un autre type qui fermente depuis un certain temps et qui pourrait se concrétiser dans un avenir à déterminer car, si la volonté existe, il faudra trouver le nerf de la guerre. Douze communes du Sud-Luxembourg se sont en effet unies pour développer le cyclotourisme sur leur territoire, via un grand itinéraire entre Martelange et Torgny, doublé de plusieurs boucles à thème propices aux excursions d’un jour.

«Chaque type de cyclotouriste pourra trouver satisfaction dans ce projet, note Audrey Robert, chargée de mission à Idélux. De Martelange à Torgny, on se trouve sur l’itinéraire régional de longue distance nº9, un itinéraire qui démarre quelque 100 km au nord à Aix-la-Chapelle. Greffées sur cet itinéraire principal, plusieurs boucles à thème sont prévues. De 30 et 60 km chacune, elles pourront être parcourues en une journée, voire une demi-journée

L’itinéraire régional de longue distance nº 9 – baptisé W9 – est l’un des dix grands itinéraires structurants prévus dans le schéma directeur cyclable wallon. Au départ d’Aix-la-Chapelle, le W9 emprunte la piste cyclable de la Vennbahn à travers les Cantons de l’Est jusqu’à Gouvy. Il longe ensuite la frontière en empruntant le Ravel L618 entre Houffalize et Bastogne, puis utilise le pré-Ravel L618 de Bastogne à Martelange à travers la vallée de la Haute-Sûre. À partir de Martelange, tout reste à faire. Le projet vise à le faire passer par les communes d’Attert, Arlon, Saint-Léger, Virton et Rouvroy. Une fois opérationnel, le W9 pourra aussi être utilisé au quotidien par les habitants du cru, pour se rendre au travail à vélo ou pour se balader.

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale