Vie locale - «Le street art pour redorer l’image»

Utiliser des pans de murs de Molenbeek pour les recouvrir de fresques afin de redorer l’image de la commune via le street art, c’est le projet de Youssef Lakhloufi, conseiller communal GIC et d’Ignacio Galilea, un artiste espagnol qui s’est installé à Molenbeek à son arrivée en Belgique. L’idée est de créer un parcours artistique afin «de visiter autrement la ville» avec des fresques dispersées un peu partout sur le territoire de la commune.

«Avant le bashing sur Molenbeek et les attentats de Paris et de Bruxelles, Molenbeek était dans une autre dynamique avec Métropole Culture 2014 où de nombreuses initiatives culturelles avaient vu le jour sur le territoire de la commune. Molenbeek initiait un renouveau avant d’être rattrapé par son passif. J’aimerais que le dynamisme de la commune reprenne le dessus. Aujourd’hui, Molenbeek est connu comme base arrière des djihadistes. J’aimerais que dans 10 ans, Molenbeek soit connu comme base arrière des artistes», avance Youssef Lakhloufi administrateur délégué au Logement Molenbeekois.

Il a d’ailleurs fait appel au Logement Molenbeekois pour soutenir ce projet. Une proposition a été acceptée lors du conseil de gestion. «Le logement mettra à disposition gratuitement un local situé rue Cheval noir à proximité de l’atelier des artistes et du Mima. En contrepartie, Ignacio et son collectif devront dans le cadre des projets de cohésion sociale Brunfaut et Beekant animer des ateliers d’initiation aux plastiques et à la peinture à l’attention des habitants des logements sociaux d’une part, et d’autre part, réaliser des œuvres collectives», précise notre interlocuteur.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale