Vie locale - Le CPAS sera bientôt agrandi

Depuis plusieurs années, la commune de Dison a pour objectif d’agrandir sa Maison de Repos et de Soins (MRS) appelée «Le Couquemont». Et la majorité socialiste a également pour but d’étendre le CPAS, qui se trouve juste à côté de la MRS. Les services de médiations de dettes et d’insertion sociales devraient prochainement rejoindre le bâtiment, une fois que les travaux d’agrandissement de celui-ci seront terminés. La commune est actuellement en attente du permis d’urbanisme et espère pouvoir commencer ce chantier important au printemps 2018.

C’est un gros chantier dont on parle depuis très longtemps à Dison. L’extension de la MRS «Le Couquemont» est en effet un projet qui tient à cœur à la majorité socialiste et notamment au regretté président du CPAS, Marc Tasquin, décédé tragiquement en février dernier.

Mais il faut voir plus large dans ce dossier car l’extension du CPAS, situé juste à côté de la MRS, est également planifiée. «Nous allons effectivement agrandir la MRS et le CPAS lui-même», souligne l’échevin disonais. «On va créer des chambres individuelles pour les résidents de la MRS. Et en parallèle, nous allons étendre la superficie du CPAS. Deux nouveaux services, à savoir ceux de l’insertion sociale et des médiations de dettes (NLDR: ce dernier est actuellement situé rue de la Grappe) prendront place dans les futurs nouveaux bureaux. Cela représente 10 à 15 personnes. On devait vraiment effectuer un agrandissement car les services actuels sont à l’étroit et nous voulions vraiment regrouper tous les services liés au CPAS. Cela permettra un meilleur service et accueil pour les personnes qui s’y présenteront. Avec l’arrivée de ces nouveaux services, le CPAS deviendra un véritable centre administratif.»

Jean-Michel Delaval espère voir les travaux d’agrandissement commencer le plus rapidement possible. «Nous sommes toujours en attente de l’obtention du permis d’urbanisme. Nous avions demandé une dérogation pour obtenir un financement hors balises (NDLR: un montant global d’investissements et d’endettement que l’on ne peut pas dépasser) au mois d’août dernier. La tutelle avait accepté cette demande au mois de décembre. Si les démarches administratives et techniques suivent leur cours normalement, on peut espérer commencer les travaux d’ici le printemps prochain.»

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale