Vie locale - «ON cuisine» à l’école

La cuisine est un phénomène de mode omniprésent sur les petits écrans et les réseaux sociaux. Mais mettre la main à la pâte est une belle manière de la découvrir. Le mercredi 24 mai dernier, la ville de Marche a présenté les résultats du projet «On cuisine», réalisé à l’école communale de On. Cette idée, initiée par la Cellule Santé, est menée en partenariat avec l’échevinat de l’Enseignement, l’école communale de On, l’ASBL Rescolm, la MCFA et les Éducateurs de rue.

Durant cinq ateliers de 3 heures le mercredi après-midi, douze enfants de la 3e à la 6e primaire ont participé et ont été encadrés pour apprendre à cuisiner de manière simple, équilibrée et savoureuse, afin d’intégrer de bonnes habitudes alimentaires dès le plus jeune âge. À cette occasion, les élèves ont présenté leurs préparations du jour et ont reçu leur toque de cuisinier offerte par le Quartier Latin.

Atelier légumes le 21 juin

L’école communale de On disposant d’une cuisine de collectivité, les jeunes ont pu aborder plusieurs thèmes autour du goûter festif (quatre-quart et compote de pommes), de la boîte à tartines (préparation d’un wrap à base de fromage blanc, de filet de poulet et crudités, de houmous et d’une salade de pâtes froides), des fruits (préparation de tartelettes aux fraises avec une promotion des fruits locaux et de saison, réalisation de la pâte brisée et de la crème pâtissière), des produits laitiers (préparation de riz au lait et de «bodding» cuisine anti-gaspi) et enfin l’atelier des légumes qui se déroulera le 21 juin avec la préparation d’un gratin de légumes et d’un potage.

Chaque thème a fait l’objet d’une campagne Viasano qui est un programme d’intervention communautaire mis en place par les autorités locales pour les citoyens. Les apprentis cuisiniers ont cuisiné avec une diététicienne, chef de projet Viasano et deux cuisinières: Jeannine, de la Maison de la Culture Famenne-Ardenne et Vinciane, de l’ASBL Rescolm en charge des repas des cantines scolaires. Les éducateurs de rue ont également encadré les enfants durant l’atelier et ont pris le relais à la pause pendant les cuissons en proposant des jeux actifs et animations ludiques. De retour en cuisine, les enfants ont dégusté leurs créations et ont été invités à évaluer et à donner leur appréciation sur l’atelier.

Comme l’a dit Pierre Perret: «Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du cœur et des amis». Tout était réuni par cette belle initiative qui, après évaluation, sera organisée dans d’autres écoles qui ont déjà manifesté leur intérêt.

Tistaert JY - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale