Vie locale - Un boom immobilier qui va transformer Ans

« Il y a une recrudescence importante des demandes de logement dans notre commune », confirme Jean-François Bourlet, l’échevin ansois de l’Urbanisme, qui annonce plusieurs projets en cours : le projet du Haut-Douy à Ans Coteaux (environ 200 logements) ; le projet de General Construction à Loncin (25 à 30 logements) ; le projet de Maison Blavier à Alleur (plus de 100 logements) ; le projet de l’éco-quartier rue Monfort (250 logements) ; le projet entre la rue Général Leman et la rue Pasteur (30 logements) et le projet Général Construction situé à côté du projet Matexi à Ans Coteaux (124 logements). « L’ensemble des projets de grandes et moyennes importances dépasse le chiffre de 800 logements nouveaux », se félicite l’échevin ansois.

Deux sociétés privées

Deux grands chantiers vont repeupler les anciens terrains vagues sur le Haut-Douy à Ans Coteaux, à côté du nouveau Parc des Coteaux inauguré récemment.

Ces terrains se trouvent en zone d’habitat au plan de secteur et ont fait l’objet de la définition d’un périmètre de revitalisation urbaine, confirmé dans un arrêté du 3 juin 2004. La commune d’Ans, acteur central de cette opération de revitalisation urbaine, a établi une convention avec deux sociétés privées, General Construction et Matexi qui s’engagent à mener cette opération. Pour un euro investi par la Région Wallonne pour l’aménagement des espaces publics, avec un plafond d’1 million 250.000 euros, le privé investit 2 euros..

Premier chantier, celui du promoteur-constructeur General Construction qui a déjà démarré et qui est en cours pour 51 logements qui suscitent déjà de l’intérêt.

Second chantier, celui de Matexi. « L’objectif est de s’intégrer dans un environnement bâti avec d’un côté les logements sociaux de la cité Henri Lonay et de l’autre, les logements disparates de la rue des 14 Verges et alentours. Il s’agira de relier tous ces logements au nouveau Parc des Coteaux », précise Philippe Rusak, gestionnaire du projet chez Matexi.

Besoin de 2.930 logements

Pour ce second projet, une réunion d’information publique s’est tenue en novembre 2015 et l’étude d’incidence est terminée. La demande de permis de constructions groupées sera déposée dans le courant du mois de mai. Les travaux pourraient débuter au début de l’année 2019 tout comme les opérations commerciales de vente des futurs logements. Une nouvelle voirie reliera les deux nouveaux lotissements.

Il faut savoir que la commune d’Ans est en déficit de nouveaux logements. Depuis 2008 jusqu’en 2013, Ans a créé 12 nouveaux logements par an par 10.000 habitants, selon le schéma du développement territorial pluricommunal sur l'arrondissement de Liège.

Au vu de la perspective d'évolution de la taille moyenne des ménages à Ans (2,23 en 2025) et l'évaluation des besoins résidentiels globaux en nouveaux logements, on peut estimer qu'il faudrait créer de l'ordre de 2.930 nouveaux logements pour répondre aux évolutions de la structure démographique et l'accroissement démographique à Ans d'ici 2045. Les projets en cours arrivent donc bien à point pour les futurs Ansoises et Ansois.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale