Vie locale - Seneffe Festival: la mue est réussie

La première édition de la nouvelle formule du Cover Festival, rebaptisé Seneffe Festival, a rencontré un gros succès de foule. Ce ne sont pas moins de 1.700 personnes qui ont assisté à la soirée de vendredi 19 mai consacrée aux covers bands et au moins autant le lendemain pour des groupes originaux.

Le pari était osé: transformer le Cover Festival en un festival incluant aussi des artistes originaux. L’essai est transformé pour les organisateurs.

L’espace agrandi, la scène a été reculée d’une vingtaine de mètres, a permis d’accueillir confortablement les festivaliers. D’autres nouveautés ont aussi agréablement surpris les spectateurs. «Notre défi était de réussir la journée du samedi avec des groupes de compositions originales. À côté de cela, nous avons aussi voulu étendre l’offre de nourriture en invitant des food trucks. La décoration a également été revue, dans un esprit vintage et récup, avec des palettes en bois et des cubes d’eau lumineux. Le nom a été changé pour permettre une diversification du festival», explique Florian Jacques, un des organisateurs.

Les Seneffois viennent en masse

La bourgmestre, Bénédicte Poll, était également de la partie et n’a pu que se réjouir du succès rencontré: «Nous avons vendu plus de 600 places en prévente aux Seneffois, ce qui démontre leur intérêt pour l’événement. Les associations locales comme l’Unité scoute de Feluy, les Patros ou encore le club de football participent à l’organisation. Le festival permet aussi de faire vivre le monde associatif à Seneffe

S’il n’y avait pas de stars internationales à l’affiche le samedi, cela n’a pas empêché le public de se presser pour découvrir les artistes. «Ce que j’aime dans ce festival, c’est sa bonne ambiance», relate Charlotte, une jeune festivalière originaire de Feluy. «Nous les jeunes, nous sommes surtout venus pour voir Henry Pfr qui propose de la musique électro. Et puis, il y a pas mal de choses à faire comme boire et manger

C’est Sandrine Hermans qui s’est chargée de la programmation du samedi: «Les organisateurs m’avaient donné carte blanche. L’idée était cependant de rester dans l’esprit du festival qui se veut familial. L’affiche était composée de groupes tout public, plus rythmée en soirée. Je voulais avant tout réunir des groupes belges et jeunes

Rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine, pour faire de nouvelles découvertes musicales.

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale