Vie locale - Il y a 37 ans, ce Hannutois chantait à l’Eurovision

C’est en 1978 que Marc Moulin, décédé en 2008, Dan Lacksman et Michel Moers fondent le groupe Telex. «C’était le début de la musique électro pop un peu rythmée», se souvient le Hannutois.

En 1980, alors que leur groupe vient à peine de naître, leur maison de disques, RKM (qui fut aussi celle de Plastic Bertrand) leur propose de participer à l’Eurovision. «Au début, nous n’étions pas très chauds. Cette grande fête à paillettes, un peu kitsch, le style de musique, ce n’était pas trop notre truc».

Ils se laissent néanmoins convaincre. Ils finiront en 17e position… sur 19! «En réalité, nous n’étions pas à notre place. Cela a été corroboré par nos résultats. On y allait avec une chanson ironique, très second degré qui n’a pas été perçu par le public. Il a fallu 20 ans pour que les gens comprennent ce qu’on y a fait».

L’époque était différente, les mentalités n’étaient pas prêtes à entendre une chanson évoquant «une Europe déjà un peu vieillissante, des frontières qui s’ouvraient pour l’événement et se refermaient aussi vite après».

«Nos fans se sont demandés ce qu’on allait faire là-bas, nous qui passions pour un groupe avant-gardiste, plus intellectuel. Par la suite, ils nous ont un peu boudés et du coup on a regretté un peu d’y avoir participé», se souvient Michel Moers.

Tout ne fut pas perdu pour autant. «Finalement, c’est sur le long terme qu’on a gagné. Chaque année, lors de l’Eurovision, un article est consacré à Telex. Que ce soit dans un magazine français ou anglais. Nous apparaissons, comme phénomène je suppose», sourit-il.

Une popularité qui se confirme aussi au quotidien: Michel Moers a un profil Facebook. Tous les mois, assure-t-il, on le questionne sur Telex ou sur sa participation à l’Eurovision.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale