Vie locale - La Piperie transformée en 18 logements

Avec en 2015, 19 logements au Château de Seilles, 17 appartements à Sclayn et en 2016, 18 logements à Coutisse, on peut dire que les Logis Andennais ne chôment pas. Et ce n’est pas tout: ce vendredi 19 mai, 18 nouveaux logements ont été inaugurés à l’emplacement de l’ancienne Piperie.

Chargée d’histoire, La Piperie d’Andenelle a fermé ses portes en 1989 pour devenir un musée animé par le dernier pipier de Belgique, Pascal Léonard. En 2009, Les Logis Andennais achètent le bâtiment pour 250.000 € afin de le destiner à du logement public.

L’inauguration s’est déroulée en présence du Ministre des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne, des autorités communales et d’un nombreux public.

100 nouveaux logements publics en dix ans

Éric Pirard, Président des Logis Andennais, s’est dit fier de cette nouvelle réalisation qui enrichit les logements publics andennais. Pascal Léonard, Vice-Président des Logis Andennais, a fait part de son émotion de voir fleurir des logements publics à l’emplacement de sa Piperie. Le Bourgmestre Claude Eerdekens affiche sa satisfaction. En dix ans, Andenne s’est doté de 100 nouveaux logements publics. Ce qui n’est pas le cas d’autres communes. Le parc des Logis Andennais compte près de 850 logements publics. Le Ministre Pierre-Yves Dermagne a souligné qu’en termes d’architecture, c’est un modèle de ce que doit être aujourd’hui le logement public.

C’est le bureau d’architecture Arcoplan qui a dessiné les plans du projet et a prévu la démolition des anciens bâtiments. Réalisés par l’entreprise CBD, les travaux ont commencé en septembre 2014 pour se terminer en mai 2017.

Les appartements, dont un pour personne à mobilité réduite, pourront accueillir des familles nombreuses car six d’entre eux disposent de 4 chambres. De plus, par souci de mixité, ils sont destinés à des ménages à revenus aussi bien «précaires» que «moyens» ou «d’équilibre». Sur les 18 appartements, trois d’entre eux sont des logements dits «moyens» et un est un logement dit «d’équilibre».

C’est un montant total de 2.807.770 € qui a été investi dans ce projet répondant à un besoin toujours plus croissant de logements décents et abordables. La Région wallonne a accordé un subside de 1.276.000 €.

Ph. B. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale