Vie locale - Fin des tensions à la poste de Spa

Voici quelques semaines maintenant, la CGSP menaçait de provoquer un mouvement de grèves à répétition, pour l’occupation de places de parking à Spa.

D’habitude, bPost profitait des emplacements de la cour intérieure de la rue de la Poste, propriété de Proximus, pour le chargement et le nettoyage de ses véhicules.

Ceci, selon un modus vivendi qui a longtemps agréé les deux parties, les véhicules de Proximus fréquentant rarement le parking.

Jusqu’à ce qu’un facteur se trouve dans le chemin d’un véhicule Proximus. La belle entente s’est alors effritée au point que bpost a été menacé de sanctions par l’opérateur de télécommunications,

D’où la menace de grèves récurrentes du syndicat socialiste.

L’abcès a été percé

L’abcès a alors été percé. Et les deux parties ont accordé leurs violons, souligne la porte-parole de bpost: une solution a été trouvée cette semaine. «Du coup, la menace de grève a été retirée», explique Michel Reiter, le secrétaire régional CGSP pour le secteur poste.

Chez Proximus, le porte-parole confirme la fin de la bisbrouille. Mais il rappelle que contractuellement, 50% du parking est utilisable par la poste.

Et cette disposition a été rappelée aux postiers, ajoute Haroun Fenaux.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale