Vie locale - 148 km/h en zone 90: top des chauffards flashés par le lidar

Ce mardi, le lidar prêté à la zone de police Stavelot-Malmedy a rejoint ses quartiers en région liégeoise. Après une semaine passée sur la nationale entre Stavelot et Trois-Ponts, dans une zone limitée à 90km/h, la zone de police a dressé le bilan de cette première expérience. «37.030 voitures sont passées devant le lidar du 18 au 25 avril. Le lidar a été réglé avec une certaine tolérance de 6h à 21h. De 21h à 6h du matin, cette tolérance a été encore augmentée de 10 km/h pour les voitures et les motos. Au final, ce sont 43 infractions qui ont été constatées. C’est très peu», estime le commissaire Bernard Schmitz. «Cela s’explique sans doute par la médiatisation du radar et le fait que les gens ont fait très attention à leur vitesse, étant avertis».

Malgré tout, certains automobilistes se sont fait pincer. À la première place du top des chauffards inconscients dressé par le lidar: un automobiliste qui a été flashé à 148km/h en pleine nuit. Dans le top 10, on retrouve également un chauffeur qui affichait 143km/h en plein après-midi, à 16h30.

Pour la police de la zone Stavelot-Malmedy, le constat de cette semaine d’expérience reste positif. «C’est même très positif dans le sens où les riverains sont heureux d’avoir pu passer une semaine paisible. Il faut qu’on fasse réduire cette vitesse excessive qui est une cause principale des accidents de la route. Il faut qu’on trouve une nouvelle stratégie. Avec notre radar habituel, on sort quand même en moyenne 3 à 4 fois la semaine. On va continuer à ce rythme-là et peut-être même l’intensifier», indique le commissaire, qui rappelle qu’il y a eu 11 personnes tuées sur les routes de la zone en 2016.

L’expérience du lidar se renouvellera dans le futur, «probablement à Masta» prévient Bernard Schmitz.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale