Vie locale - Trop de Jalhaytois à l’école de Nivezé

Pourquoi l’école de Nivezé (Spa) accueille-t-elle autant d’élèves hors de sa commune alors que c’est Spa qui a payé pour construire cette nouvelle école?

C’est l’une des questions posées au conseil communal de Spa mardi soir par les deux conseillers indépendants (ex-S.P.A.). Leur ancien chef de file, Pierre Bray (S.P.A.) leur a répondu vertement…

Interpellés par la demande de la directrice des écoles communales d’obtenir un mi-temps supplémentaire pour les écoles de Nivezé et Creppe, les deux élus indépendants ont interrogé l’échevin de l’Enseignement. «Nous croyons que pour le bien des élèves et de la sécurité de ceux-ci, il faudrait vraiment veiller à respecter un nombre maximal d’élèves que l’école de Nivezé puisse accueillir, juge Joëlle Dethier, conseillère et par ailleurs institutrice. De plus, il nous semble que la commune de Spa paye déjà assez pour les habitants des communes voisines: piscine, Fraineuse, et j’en passe. Il faudrait donc pour nous arrêter d’augmenter encore et toujours les aides octroyées à cette école, ce qui, en plus des nouvelles infrastructures, provoque cet engouement de la part des parents

Pour les deux élus, Spa est un peu le dindon de la farce en ayant construit à grands frais une belle école dont certains Spadois sont privés parce que la place est prise par un enfant d’une autre commune.

«On est au maximum d’élèves, et on n’a pas l’intention d’ajouter des conteneurs dans la cour de récré», répond l’échevin de l’Enseignement. Sur les 243 élèves de l’école de Nivezé, 145 sont Spadois, 89 Jalhaytois (de 59 familles différentes), 3 enfants viennent de Verviers, 3 de Stoumont, et 3 de Theux. Pas question dès lors de crier au scandale, surtout que Nivezé se trouve à cheval sur les communes de Jalhay et Spa… «C’est une école publique, rappelle l’échevin.

On est tenu d’accueillir les enfants quelles que soient leurs origines locales, leurs origines sociales, couleur de peau, des yeux, etc. À l’heure de la supracommunalité, on n’est pas en état de construire un mur comme certains veulent le faire entre les USA et le Mexique. Notre objectif est d’accueillir tout un chacun dans la mesure du possible.»

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale