Vie locale - Dinant et Namur attirent les Chinois

Durant une semaine, le ministre wallon du Tourisme René Collin a arpenté les provinces chinoises afin de promouvoir la Wallonie. Une visite qui a porté ses fruits puisqu’il rentre avec un partenariat qui renforcera le tourisme local. «On estime à 600 millions le nombre de Chinois susceptibles de visiter l’Europe d’ici 2020. Le développement de produits touristiques adaptés à la clientèle chinoise devient impératif», explique le ministre qui a réussi à négocier une offre intéressante avec un opérateur chinois. Du 9 juillet au 28 août, des circuits touristiques destinés à découvrir huit villes wallonnes (Dinant, Durbuy, Mons, Namur, Liège, Louvain-la-Neuve, Spa et Waterloo) et trois flamandes (Bruges, Gand et Anvers) seront proposés aux touristes asiatiques.

Afin d’accueillir au mieux ces touristes, un label qualité a été associé au projet. Cette charte n’est pas obligatoire mais elle reste contraignante pour les adhérents. «Le prestataire a l’obligation de respecter un certain nombre de règles essentielles et de fournir des services et produits adaptés aux clients chinois», précise le ministre.

Des touristes exigeants

Des règles à destination du secteur hôtelier mais aussi des restaurateurs, des gestionnaires d’attractions touristiques et des magasins car les Chinois sont de grands amateurs de shopping! Parmi ces lois, certaines peuvent prêter à sourire. On trouve notamment dans cette charte: «Le touriste chinois est enthousiaste et donc bruyant, il aime toucher. Il faut prévoir un panneau à l’entrée: «Silence SVP, ne pas toucher»». Ces touristes aiment également voir beaucoup de choses en peu de temps, on apprend donc que les visites de musées ne sont pas leur priorité. La charte propose aussi aux opérateurs touristiques de «créer des stops photos «maison» pour photos et selfies».

Les hôteliers sont invités à placer des nouilles déshydratées dans leur mini-bar ou à servir de l’eau chaude lors des petits-déjeuners. Les restaurateurs devront également adapter leur salle de réception: «Prendre un repas tous ensemble est comme un rite et peut être bruyant. Il s’agit de caractéristiques culturelles qui leur sont propres et pas un manque d’éducation. Pour le confort de tous, un lieu séparé est l’idéal».

La charte précise encore que l’accueil est l’élément principal pour recevoir des touristes chinois dans son établissement. Ils y accordent une importance très développée. Dès lors, il est conseillé d’accueillir les touristes «en chinois basique dans un premier temps et engager du personnel chinois dans un deuxième temps.»

L’utilisation d’applications qui traduisent les visites et menus en mandarin est également mise en avant par la charte.

Pour vous affilier ou en savoir plus sur le sujet, contactez Wallonie Belgique Tourisme via Dominique André: 081/844.101 ou dominique.andre@wbtourisme.be

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale