Vie locale - Beaucoup d’avantages pour les assurés

La première est de vous adresser directement à une compagnie d’assurances, sans passer par un intermédiaire, par téléphone, en prenant rendez-vous ou même en ligne, c’est très facile. Ces «assureurs directs» vendent essentiellement des produits standardisés ou des assurances spécifiques (s’adressant à un groupe-cible spécifique).

La deuxième est de vous adresser à un agent d’assurances, qui travaille en agence ou comme indépendant.

C’est un spécialiste, mais il est lié à une seule compagnie et à la stratégie de celle-ci.

Certains agents pourtant, obligatoirement indépendants, peuvent travailler avec plusieurs compagnies d’assurances, pour autant que que les produits ne soient pas en concurrence. Par exemple, il vend les uniquement les produits de la compagnie X pour l’assurance auto, et ceux de la compagnie Y pour l’assurance incendie.

La troisième voie est de passer par un Bancassureur (la plupart des agences bancaires, en réalité), qui propose des solutions propres à la banque. Par exemple, dans le cas de l’obtention d’un crédit hypothécaire, vous pourrez prendre chez lui également l’assurance solde restant dû et l’assurance incendie.

La dernière voie, très appréciée par les clients, est de passer par un courtier en assurances. En Belgique, c’est le canal de distribution dominant. Le courtier propose et met et concurrence des produits différents issus de compagnies différentes, avec lesquelles il travaille.

Indépendant des compagnies d’assurances

Les avantages sont nombreux pour le client, car le courtier analyse les besoins du client et compare en toute liberté les solutions auprès de différentes compagnies afin de le conseiller au mieux.

C’est le rouage humain indépendant entre la compagnie d’assurance et l’assuré.

Plutôt que de faire l’effort et de prendre le temps de s’adresser à différentes compagnies d’assurance pour comparer et ensuite déterminer le produit qui lui convient le mieux, le client peut faire appel à un courtier. A la demande de son client, le courtier pourra procéder à une présélection parmi les produits et propositions des compagnies qu’il représente, et les lui soumettre en toute clarté et indépendance. Car tant d’un point de vue légal qu’économique, le courtier en assurances n’est pas lié à une compagnie bien déterminée.

Le client pourra ainsi comparer les compagnies, les offres et les prix plus facilement.

Le courtier, qui connaît bien ses produits, se limitera aux propositions les plus adaptées à la situation personnelle du client, dont il aura analysé les risques, à ses besoins et à ses exigences. Une de ses missions est aussi de rendre intelligible au consommateur le jargon technique et les produits des compagnies d’assurance.

En théorie, le client ne payera donc pas un cent de trop et se verra garantir un suivi attentif, aussi à long terme.

En outre, les compétences et connaissances du courtier sur le très complexe secteur des assurances sont garanties et reconnues car il suit une formation permanente (législation, gestion de bureau, produits d’assurance, informatique), renforçant ainsi son expertise et garantissant toujours l’information la plus complète à ses clients.

Le courtier connaît bien ses clients

Il reste disponible et prend volontiers le temps de répondre à toutes les questions, base d’une relation de confiance qui se construira dans la durée. Ainsi, le courtier connaît son client, sa situation personnelle et la suit étroitement quel que soit son type (particuliers ou entreprises).

C’est également à lui que vous vous adresserez quand votre vie évolue (vie de couple, naissance des enfants, déménagement, nouvelle orientation professionnelle, etc.).

Il vous écoutera, examinera votre situation, vos projets et vous apportera de judicieux conseils.

Bien d’avantage, qu’un agent ou une compagnie d’assurances, le courtier reste joignable, vous donnera des informations précises par téléphone ou face-à-face. Avec lui, le mot service prend tout son sens. Un service bien plus personnalisé qu’une simulation, voire même une souscription en ligne auprès d’un robot anonyme!

Le courtier sera également aux côtés de son client et défendra avant tout ses intérêts en cas de sinistre, d’incompréhension face la situation ou en cas de désaccord avec la compagnie d’assurance. Il entreprendra toutes les démarches en vue d’un dédommagement, pourra conseiller le client au mieux sur l’attitude à adopter, les documents à remplir, à fournir. Dans de telles situations, il est rassurant d’avoir à ses côtés un expert qui défend vos intérêts.

Ce n’est pas négligeable car si l’assuré a par contre contracté une assurance en direct avec une compagnie, en l’absence d’intermédiaire, le client se retrouve seul face à celle-ci en cas de conflit éventuel.

Et si jamais vous deviez également régler un différent avec votre courtier, le litige sera géré de manière centrale et indépendante par l’Ombudsman des Assurances.

Aussi des conseils financiers

Sur le plan financier, le courtier est souvent également de bon conseil: il peut jouer le rôle de conseiller financier car il maîtrise ce domaine et dispose d’une vaste gamme d’assurances vie et pension.

De plus, une grande partie des courtiers dispose aussi d’une agence bancaire et peut ainsi offrir un service financier complet.

Le client peut y trouver des solutions pour un prêt hypothécaire ou à tempérament, en plus d’y bénéficier d’un service indépendant au niveau d’assurances.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale