Vie locale - Ils vont traverser l’Atlantique à la rame

Ce samedi 8 avril 2017 sonnait comme un jour particulier pour Simon, Guillaume, Martin, Thomas et Kévin. Ces cinq Bruxellois se sont donnés rendez-vous au club d’aviron du centre sportif du quai des Usines à Bruxelles pour ce qui allait être leur premier entraînement en vue de ce projet fou de traverser l’Atlantique à la rame. « On a absolument aucune expérience, on a peut-être eu une initiation au kayak durant nos études mais rien de bien concret », nous explique Guillaume.

Pourtant, si ils sont inexpérimentés dans le domaine, le groupe d’amis n’en n’est pas à son coup d’essai. «On a un goût pour l’aventure. Depuis que nous nous sommes rencontrés aux scouts, nous sommes devenus amis et aujourd’hui on tente notre 5e grosse expédition avec cette course. On veut tester nos limites voir jusqu’où on peut aller ensemble », poursuit-il. « Auparavant, on a fait des expéditions à vélo en Ouganda, ou encore en Iran, mais cette fois ci on voulait faire quelques choses sur l’eau et dans l’avion au retour de notre dernière expédition nous commencions déjà à y réfléchir », raconte Thomas.

«Faire la traversée en 60 jours»

C’est la course d’aviron appelée « Talisker Whisky Atlantic Challenge » qui a retenu leur attention. Le club des cinq sera le 3e équipage belge à prendre part à cette traversée sans assistances. Il leur faudra se relayer pour que certains rament pendant que les autres se reposent. Pour le moment aucune équipe de cinq n’a jamais réussi cette traversée. «On va parcourir environ 5.500 km pour faire la traversée en quelque 60 jours en partant des îles Canaries pour arriver jusqu’à Antigua aux Caraïbes avec le vent et les conditions climatiques compliquées. Mais l’objectif n’est absolument pas le résultat, c’est surtout de finir la course », poursuit Thomas. C’est désormais un an et demi d’entraînement intensif qui attend les cinq compères avec leur entraîneur, ils se sont appliqués à apprendre les mouvements de base d’un rameur pour leur première séance. « On va commencer par un à deux entraînements par semaine et on ira jusqu’à trois par semaine pour le dernier mois », explique Guillaume.

Pour le moment, l’équipe nommée « row your dream » cherche des financements et des sponsors pour se payer un bateau à 40.000 euros capable de tenir cinq personnes mais aussi pour les frais d’inscription de 25.000 euros. Les cinq jeunes ont un an et demi pour se préparer sur le canal de Bruxelles avant de se lancer dans le grand bain en décembre 2018.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Vie locale

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Vie locale