Verviers - Jazz à Verviers: 7 (bonnes) raisons d’y aller

Vous pensiez que le jazz n’était pas fait pour vous? Ces prochains rendez-vous musicaux vont assurément vous prouver le contraire! Du 7 septembre au 6 octobre, le Jazz à Verviers Music festival (de son nouveau nom) ouvre encore le champ des possibles avec 7 concerts aussi détonants que variés. Une programmation 2018 qui se veut toujours plus ouverte vers le public donc, sans perdre la qualité musicale qui fait sa renommée. « Le jazz est un style musical qui peut faire peur au public et c’est la raison pour laquelle, depuis 12 ans, nous programmons des concerts qui se veulent accessibles au plus grand nombre, témoigne Béatrice Pottier, l’administratrice déléguée du festival. Cette année particulièrement, nous avons voulu marquer cette ouverture en ajoutant la mention music festival et on peut dire que la programmation 2018 sera un vrai voyage, tant au niveau des styles musicaux que des lieux que nous allons investir. » Ainsi, les artistes sélectionnés pour cette 12e édition ne viendront pas seulement du jazz mais aussi du blues, du rock et même de la musique du monde avec, pour chacun d’eux, la volonté de vous faire vivre de grands moments de musique. Un festival itinérant aussi, puisqu’il voyagera de Verviers à Malmedy en passant par Eupen et Dison.

En prélude au festival, le très beau site Intermills à Malmedy (nouveau partenaire de l’événement), accueillera ainsi l’Eupen Big Band pour un grand repas-concert aux accents swing et latino intitulé «Swing meets latin».

Le 15 septembre, les festivités démarrent officiellement à Verviers, à l’espace Duesberg, avec la venue du quintet régional Golpes qui sera accompagné pour l’occasion d’un quatuor à cordes. En première partie, c’est un duo québécois de piano-chant par Marie-José Cyr et Martin Roussel qui brûlera les planches pour une expérience unique entre musique, humour et histoires.

Le 21 septembre, le festival de jazz prendra la direction d’Eupen, dans le cadre étonnant de l’Alter Schlachthof (ancien abattoir) pour écouter l’un des meilleurs big bands au monde, le Brussels Jazz Orchestra. Multiplement récompensés pour la BO du film «The Artist», le groupe belge présentera son nouveau projet musical «We have a dream», un hommage à Martin Luther King accompagné de la chanson Tutu Puane. Ils revisiteront ensemble une série de protest songs issues des répertoires pop, rock, soul et jazz.

Le 22 septembre, c’est un autre rendez-vous et à nouveau un style à part qui attend le public, puisque le festival de jazz accueille à la salle Tremplin de Dison Mel Gaynor, ancien batteur des Simple Minds et qui a collaboré avec les plus grandes stars internationales, d’Elton John à Lou Reed en passant par Peter Gabriel ou Robert Plant. Le musicien anglais promet une belle surprise avec son «fusion project».

Toujours au Tremplin, le 28 septembre, place à Reggie Washington et son «Rainbow shadow volume 2». Ce concert sera l’occasion de rendre hommage à un génie méconnu du grand public, Jef Lee Johnson.

Le 5 octobre, c’est une soirée toute particulière qui se tiendra à Eupen: l’African night par Aly Keita, roi du balafon (sorte de xylophone géant). Le public sera plongé dans une ambiance 100% africaine, depuis le décor scénique jusqu’aux rythmes et même la possibilité d’un repas africain avant le concert.

Enfin, le festival se clôturera le 6 octobre dans le cadre prestigieux du CTLM à Verviers avec le Charles Trudel Quartet, ensemble musical venu directement du Québec pour le plus grand plaisir de nos oreilles. Sept rendez-vous au total et autant de bonnes raisons de (re)découvrir le festival jazz à Verviers.

Manon Dumoulin - équipe de rédaction

Autres actualités à Verviers

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Verviers