Verviers - Acheter des barrières pour sauver des chiens en Espagne

La problématique des chiens de chasse espagnols, battus et maltraités par leur maître, n’en a pas fini de faire parler d’elle. Le problème est malheureusement loin d’être réglé et, en attendant que ce soit le cas, de nombreux défenseurs des animaux ont choisi d’agir. C’est le cas de Christiane Conen. Cette Heusytoise lève des fonds en Belgique pour venir en aide à ACUNR, un refuge pour chiens et chats établi près de Madrid. Pour le moment, il a cruellement de besoin de barrière pour pouvoir délimiter la propriété du nouveau refuge, afin que les chiens ne s’enfuient pas et qu’on ne vienne pas les chercher de force.

« En fait, ils ont un terrain en location mais la personne qui en était le propriétaire est décédée, donc ils ont trouvé un autre terrain qu’ils ont acheté pour ne plus devoir déménager et pour le bien des chiens. J’essaye de mobiliser les gens pour avoir de l’aide pour les clôtures parce qu’il en faut 1.500 mètres, et je n’en ai pas beaucoup pour le moment. Les gens peuvent payer 12€ le mètre, c’est le prix tout compris avec le béton, piquet, treillis, etc. », explique Christiane Conen.

Avec son compagnon Philippe, les deux Verviétois sont les seuls à travailler bénévolement pour le refuge depuis la Belgique. C’est qu’ils sont tous deux très sensibles à la cause des chiens de chasse espagnols. En témoignent les 4 podencos de la maison. Et ils viennent pour ainsi dire tous de chez ACUNR. C’est ainsi que la Verviétoise a connu ce refuge. « J’ai trouvé que c’était un beau refuge parce qu’on avait beaucoup de renseignements sur les chiens et de bons conseils. Ils préfèrent garder un chien au refuge que de faire une mauvaise adoption », explique-t-elle.

Au total, le refuge peut accueillir 150 chiens, et plus encore dans les installations en projet. S’il est possible d’adopter un chien dans le refuge et qu’il soit ramené en Belgique, la priorité de Christiane Conen est d’aider les chiens et les bénévoles sur place. Et elle met un point d’honneur à être transparente avec les dons qu’elle reçoit. « Je publie tous les versements et virements à destination du refuge sur Facebook. On est complètement bénévole et on ne retire rien de l’argent qu’on reçoit et les gens donnent ce qu’ils veulent, à partir de 5€ le mois

Les 20 et 21 octobre prochains, les principaux bénévoles espagnols de cette association seront en Belgique pour parler de leur refuge et reprendre des nouvelles des chiens qu’ils ont fait adopter à l’occasion du salon «Animal mon ami», qui se tient à Fléron. En attendant, pour en savoir plus sur cette association et joindre la responsable de l’antenne relais pour la Belgique, rendez-vous sur la page Facebook de Christiane Conen où toutes ses activités sont expliquées en détail.

Victoria Marche - équipe de rédaction

Autres actualités à Verviers

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Verviers