Verviers - Parc de Séroule: la passerelle condamnée jusqu’à son remplacement

Promeneurs, joggeurs, photographes… Chaque semaine, ils sont nombreux à emprunter les sentiers du parc de Séroule pour profiter d’une pause nature dans le poumon vert de la Ville. Depuis quelques semaines pourtant, l’emblématique passerelle qui traverse le premier étang du parc est interdite au public. En cause: la dégradation et l’affaissement de la plateforme qui entraînaient un risque pour la sécurité. Une situation qui ne devrait malheureusement pas se rétablir avant plusieurs mois. « Le cahier des charges est en cours mais doit encore être finalisé, puis on pourra seulement lancer l’adjudication, explique Didier Moray, architecte paysagiste et gestionnaire du parc de Séroule pour la Région wallonne. On espère commencer les travaux le plus rapidement possible mais il faudra sans doute attendre la prochaine saison pour retrouver un parc en ordre.» Pour rappel, la Région wallonne prévoit de remplacer l’actuelle passerelle en bois par une structure en acier beaucoup plus légère, qui s’inscrira dans un mode de développement durable du site. En attendant l’aménagement de la nouvelle passerelle, un chemin provisoire permet tout de même aux promeneurs de contourner l’étang. Il suffit pour cela de suivre les flèches en bois aménagées à droite du point d’eau.

Nouveau: un gardien de nuit pour le site

Après le réaménagement des chemins et de l’amphithéâtre, d’autres projets attendent encore le parc de Séroule. La plus grande nouveauté concerne la fermeture du parc chaque soir via un service de gardiennage. « Nous allons devoir reclôturer une partie du parc de manière à fermer correctement les entrées secondaires et ainsi sécuriser le site en soirée, annonce Didier Moray. Nous avons en effet constaté d’importants problèmes de sécurité et avons pris la décision de lancer un marché de gardiennage afin qu’il y ait en permanence une présence sur le site. Le parc sera fermé tous les soirs, ce qui permettra, on l’espère, d’améliorer la propreté du site qui est très critiquée par les Verviétois. Même si la gestion d’un parc à distance n’est pas une chose facile, cette problématique dépend surtout du degré de propreté de chaque personne car certains semblent confondre parc public et parc à conteneurs », regrette le gestionnaire. Quant aux horaires de fermeture et ouverture du site, ceux-ci n’ont pas encore été établis et devront faire l’objet d’une modification du règlement du parc.

Les 16 bancs du parc, enfin, devraient encore être renouvelés et les massifs égayés, sans pour autant perdre l’esprit du lieu. « Ça fait 25 ans que le parc de Séroule est en gestion différenciée et nous en sommes heureux car c’est un bel exemple de ce qui est possible de faire avec des parties tondues pour conserver des espaces ludiques et des zones plus naturelles, précise encore le paysagiste. Là encore, le public doit se rendre compte que ce n’est pas de la négligence mais une méthode différente d’entretien. Il faut bien se dire qu’une mauvaise herbe sur le bord du chemin, ça n’a rien de dramatique, il faut apprendre à être plus tolérant et surtout plus respectueux du lieu. Heureusement, le parc de Séroule reste encore très agréable et, on le sait, très apprécié des Verviétois.»

Manon Dumoulin - équipe de rédaction

Autres actualités à Verviers

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Verviers