Verviers - Après Dison, bientôt une épicerie sociale à Verviers?

Depuis plusieurs mois déjà, le Relais social urbain planche sur la création d’une épicerie sociale à Verviers. Un petit supermarché qui serait exclusivement réservé à des personnes précarisées et où on trouverait toutes sortes de produits à des prix inférieurs à ceux du marché. « Aujourd’hui, nous avons une bonne analyse du public précarisé à Verviers et donc des besoins sur le terrain, explique la coordinatrice du Relais social urbain Anne Delvenne. On sait par exemple qu’une structure comme le resto du cœur s’adresse à des personnes qui souffrent d’isolement social mais ce qui nous manque encore, c’est une structure pour les personnes à qui il manque un petit rien pour se nourrir, juste pas assez pour aller faire ses courses dans un supermarché

Actuellement, l’unique épicerie sociale du grand Verviers est située rue Lépolod à Dison. Depuis plus de vingt ans, elle propose par le biais de l’ASBL Solidarité Dison des produits de première nécessité, alimentaires ou non, à des prix 20 à 30% inférieurs à ceux du marché.

Mais aujourd’hui, cette seule présence ne suffit plus à répondre aux besoins des personnes précarisées. « L’objectif, c’est de désengorger les autres services en proposant ce service de proximité aux Verviétois qui en ont besoin. Même si les produits sont moins chers, le bénéficiaire se sent responsable car il achète lui-même sa nourriture. L’épicerie peut aussi jouer un rôle important de sensibilisation, par exemple en organisant des ateliers culinaires et en informant les personnes sur l’utilisation des produits. »

« Mon rêve: la mettre en place en 2018 »

Pour arriver à concrétiser ce projet, le Relais social urbain devra s’assurer qu’il a les épaules suffisamment solides pour tenir sur la longueur (car le supermarché social travaille à pertes) et que les bénévoles seront au rendez-vous.

« Mon rêve serait de la mettre en place en 2018, mais c’est un projet auquel nous devons bien penser car il ne faut pas se lancer si c’est pour devoir fermer dans quelques mois, témoigne encore Anne Delvenne. Au niveau des bénévoles, cela devient aussi compliqué car le public est vieillissant est les nouvelles générations sont moins tournées vers le bénévolat, mais j’espère quand même que le projet pourra voir le jour

Pour faciliter la mobilité des bénéficiaires, l’épicerie sociale devrait être aménagée dans un local proche du centre de Verviers.

Manon Dumoulin - équipe de rédaction

Autres actualités à Verviers

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Verviers