Verviers - De nouvelles ceintures noires au club d’aïkido Santan Ryu

Emmanuel Warlimont est élevé au grade de nidan, Manu est un ancien pratiquant de karaté, il a commencé l’Aïkido en 1996 et est devenu shodan aïkikaï en 2001, c’est un acharné de stages et un inconditionnel de la précision, du geste juste, c’est un pratiquant doué, sa progression dans la discipline a été rapide. Durant les stages, il relève toujours les petites subtilités que renferment les techniques qu’il dispense aux jeunes du second groupe.

Réginald Dumoulin shodan, a commencé en 2007, l’Aïkido a été pour lui une découverte, sa passion dans cette discipline l’a fait évoluer rapidement. Il travaille la précision du positionnement, du déplacement et de la distance. La patience est son point fort, car il initie les jeunes du premier groupe.

Ali Almas shodan, a rejoint le club en 2003, Ali est plutôt martial, c’est le côté précision et efficacité qui le préoccupe (conséquences du service militaire!), lui aussi est partisan du geste juste, Ali est moniteur adjoint aux cours et un volontaire dévoué au club.

Geoffrey Parmentier shodan, est au dojo depuis 2001, il travaille en souplesse, les mouvements en spirale avec une pointe d’action martiale. C’est un pratiquant toujours zen, relax et souriant.

Michel Grosjean shodan, a rejoint le club en 1996. Déjà shodan national 1992, c’est un aïkidoka partisan des stages et totalement versé dans l’efficacité de l’action, avec lui on bouge et on chute, n’empêche qu’il est très gentleman avec les aïkidokates!

Nos cinq aïkidokas ont reçu des mains de Senseï Alain Salée 7è dan les certificats établis par l’Aikikai Fundation Hombu Dojo.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Verviers

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Verviers