Verlaine - Sens interdit sur la Grand-Route: 70 p.-v. dressés

La mise en place d’une déviation par les campagnes (un détour de 2 km) pour rejoindre Verlaine en venant de Saint-Georges en fait râler plus d’un. Il n’est en effet plus possible de passer devant les commerces pour reprendre la rue Vinâve des Stréats ou tout simplement emprunter la Grand-Route qui est actuellement fermée pour cause de travaux. De même, il est interdit, en sortant du Delhaize ou de chez Jeanfils, de tourner à gauche, il faut aller à droite jusqu’au niveau du Shopping Saint-Georges et emprunter ladite déviation. Au début, beaucoup d’automobilistes n’ont pas compris ce détour, surtout ceux qui habitent à quelques pâtés de maisons et doivent faire le grand tour en rentrant des courses. «Nous avons fait presque un mois de prévention, en obligeant physiquement les conducteurs à faire demi-tour. Il s’agissait d’avertissements. Il a bien fallu passer à la répression quand certains, souvent les mêmes, continuaient quand même à passer», nous indique-t-on à la police locale. «On essaie de ne pas trop verbaliser, mais d’attirer l’attention des automobilistes, on est pris entre deux feux. On verbalise si les gens qui connaissent le sens interdit passent au nez et à la barbe des policiers», ajoute le commissaire Thierry Mopin, de la zone de police Meuse-Hesbaye. Ainsi 70 p.-v. ont été dressés pour circulation en sens interdit depuis le 23 février, une amende de 165euros. «Nous continuons à surveiller mais pas tout le temps, principalement aux heures de pointe», précise Thierry Mopin. La déviation semble aujourd’hui bien intégrée par les automobilistes, ceux observés durant quelques minutes ce mardi midi ont tous tourné à droite en sortant du Delhaize, sauf un qui a bravé l’interdit jusqu’au carrefour.

Pour rappel, la rénovation en profondeur de la 2e portion de la Grand-Route, entre le carrefour avec la rue Vinâve des Stréats et celui des Malades, a débuté début février. Les travaux, pour un montant de 880.632 euros, prévoient le renouvellement de l’égouttage, la création de trottoirs et la refonte de la chaussée. «Le sens unique a été créé pour diviser la circulation de la Grand-Route en deux et de la sorte ne pas causer trop de nuisances aux riverains de la Tige du Paz. Elle restera d’actualité jusqu’à la fin des travaux, nous l’espérons avant les grandes vacances ou alors fin août. Les canalisations d’eau sont en train d’être changées», précise le bourgmestre de Verlaine, Hubert Jonet.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Verlaine

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Verlaine