Uccle - Chantier Alsemberg: une prime symbolique de 750 € par commerce

La chaussée d’Alsemberg n’en a guère fini avec le chantier Stib de réfection des voies de trams. Cela fait des mois que ces travaux bloquent l’artère et le quartier au niveau du Globe. A partir de cet automne, les pelleteuses se concentreront sur l’axe Globe-Xavier De Bue puis remonteront progressivement vers l’Altitude Cent. Outre les riverains, les commerçants sont les premiers à souffrir de cet interminable chantier. «Ces travaux sont une véritable catastrophe et tous les commerces enregistrent une forte baisse de leur chiffre d’affaires», se lamente Stéphan Raemdonck, président (jusque fin février) de l’Union des Commerçants d’Uccle Centre (UCUC). «Lorsqu’ils arriveront à hauteur de la rue Xavier De Bue, sur la principale partie commerçante du quartier, ça va être l’hécatombe. Aucun commerçant n’a les reins assez solides pour tenir ainsi deux ans. Bien sûr, c’est pour un mieux comme nous dit le bourgmestre, mais ce seront les prochains commerçants qui en profiteront. Il va y avoir beaucoup de faillites!»

5.000 € minimum à Woluwe-Saint-Lambert

Pour soutenir ses commerçants, la commune d’Uccle vient de voter une prime de 750 euros/an destinée aux commerçants poursuivant leurs activités le long de voiries en travaux empêchant la circulation automobile pendant au moins 30 jours ouvrables. «Elle s’applique aux commerçants de la chaussée d’Alsemberg mais aussi à tous ceux qui auront à souffrir de tels chantiers dans le futur», précise Sophie François, échevine du Commerce. «Cette prime annuelle de 50.000 euros devrait être reconduite chaque année».

Uccle devient la deuxième commune bruxelloise à instaurer ce genre de prime. Tout juste après Woluwe-Saint-Lambert qui a débloqué 300.000 euros pour aider à concurrence de 5.000 euros minimum chaque commerçant ayant à souffrir du chantier de la place Saint-Lambert et de la rue Voot. «Certes, mais il s’agissait d’un chantier communal.».

Les commerçants apprécieront probablement le geste symbolique d’Uccle (qui se distingue d’autres communes ne faisant toujours rien), mais ils s’en foutent qu’un chantier soit communal, régional, fédéral ou martien.

Infos?

T. 02/348.65.51 – lmiceli@uccle.brussels (service Economie)

Julien SEMNINCKX - équipe de rédaction

Autres actualités à Uccle

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Uccle