Uccle - Ils donnent une seconde vie aux balles de tennis !

Jean Collinet et Emilio Torres (tous deux, 17 ans) sont élèves à Notre-Dame des Champs, dans la rue Edith Cavell. Ce sont aussi des passionnés de tennis. Tous deux jouent au Royal Léopold Club. A force de s’interroger sur ce que devenaient les balles de tennis à l’issue d’un grand tournoi, ils ont décidé de leur donner une seconde vie. « Lors de grands matchs, les balles sont changées au bout de quelques jeux. Elles sont délaissées alors qu’elles sont encore en parfait état et peuvent intéresser un joueur classique de club. Notre idée est de les récupérer et de les revendre à prix réduit. »

Plutôt que de se lancer seuls dans l’aventure, ils ont intégré leur projet dans celui des mini-entreprises mises en place par la Ligue des Jeunes entrepreneurs. « Cela nous donne plus de crédit, plus de visibilité, la possibilité de disposer d’espaces de vente dans les galeries commerçantes et de disposer d’un coach, Samuel D’Ours, qui nous encadre. »

Page Facebook

Nos deux jeunes entrepreneurs ont déjà pris des contacts avec la Fédération francophone de tennis, quelques clubs et ont doté leur projet d’un nom et d’un logo : Break Ball avec le slogan Second Ball, second life !

Dans leur école, avec l’accord de la directrice, ils ont aussi installé une ‘honesty box’ dans le hall principal. Chaque élève, chaque professeur peut y déposer du matériel de tennis qu’il n’utilise plus. Ce sont des shorts, des chaussures, des raquettes qui seront envoyées au Rwanda où se rend l’un des jeunes managers en juillet. « Le projet est encore à développer d’ici là. »

Une mini-entreprise que chacun peut notamment suivre ou contacter via sa page Facebook.

Infos ?

Page Facebook : Break Ball. T. 0479.06.15.06 ou 0470.85.71.82 – breakball123@gmail.com

Julien SEMNINCKX - équipe de rédaction

Autres actualités à Uccle

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Uccle