Tubize - Des étudiants en stage dans le sud de la France

L’objectif, découvrir le monde de l’entreprise sur place et les produits du terroir.

Si certains ont encore des doutes sur l’utilité du jumelage entre deux villes, ils seront peut-être convaincus après avoir découvert l’expérience qu’ont vécue six élèves de l’IPES, l’école d’enseignement qualifiant de Tubize. Ils sont partis une semaine le 27 mars dernier en direction de Mirande, ville jumelée avec la cité du Betchard depuis plus de 50 ans.

Comme le veut la tradition instaurée depuis dix ans, les élèves qui le décident vont faire une semaine de stage dans cette ville du sud de la France. Une initiative qui se répète tous les deux ans et qui a séduit les étudiants de cette cinquième édition. «Les élèves ont le choix de soit faire quatre semaines de stage en Belgique, soit trois semaines ici et une semaine là-bas. Ce n’était pas facile de trouver des volontaires car ils sont rebutés par le fait de dormir dans une famille d’accueil. Mais un étudiant qui l’avait déjà fait a convaincu les autres, nous confie Sylvie Carton, enseignante en sciences économiques et organisatrice de l’euro-stage. Finalement, ils ont tous été enthousiastes par l’accueil des logeurs. C’était un très bel échange, de vrais liens se sont créés. Le stage n’a pas besoin d’être long pour que ce soit bien.»

Cuisiner du porc noir

Sur cette petite semaine, les étudiants ont eu un programme chargé. Après 10 heures de route en car le dimanche, les six étudiants en menuiserie, cuisine, gestion commerciale et esthétique ont fait connaissance avec leur famille d’accueil. Pendant trois jours, ils ont ensuite travaillé chacun dans leur domaine. Les étudiants hôteliers restaurateurs ont ainsi appris à cuisiner du porc noir gascon, des dérivés du canard, du gésier et du foie gras et ont découvert la fabrication de l’armagnac, l’eau-de-vie typique de la région. Les étudiants en menuiserie ont quant à eux travaillé avec les Compagnons du devoir, centre de formation qui propose des parcours d’apprentissage pour les métiers manuels.

Le jeudi, ils ont tous visité des entreprises du Gers: l’une spécialisée dans l’élevage de porcs noirs dans l’esprit «slow food», mouvement qui veut éveiller le goût du public à une nourriture de qualité, une autre dans l’abattage de poulet et, enfin, une visite dans un chai d’armagnac.

Des liens se créent

Cette excursion faisait suite à la venue des étudiants de Mirande à Tubize une semaine avant. Ceux-ci avaient découvert des entreprises et visité une chocolaterie et une brasserie bruxelloises. Une visite qui a permis aux étudiants des deux villes de créer des liens.

Certains élèves prévoient déjà de retourner cet été retrouver leur famille d’accueil avec qui ils restent évidemment toujours en contact.

LC - équipe de rédaction

Autres actualités à Tubize

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Tubize