Treignes - Toine ou Maurice ? L’un raconte l’autre

Il n’est plus besoin de présenter Toine Culot, l’un des personnages de la Toinade décrite en une belle série de volumes au siècle dernier par Arthur Masson. Par contre, celui qui l’incarne et le (re)présente aujourd’hui, Maurice Colot, mérite que l’on s’arrête un peu sur le personnage.

Natif de Treignes, il y a grandi, a usé ses fonds de culottes sur les bancs de son école et habite encore aujourd’hui à 100m de l’Espace Arthur Masson. En 1988, Maurice, alors président du comité de village, lance l’idée d’organiser une « Fête 1900 » à Treignes… Il confie : « Nous en avons profité pour fêter dignement les noces d’or d’un couple d’ici. J’ai préparé mon discours en wallon, pratiquement ma langue natale. La fête a rencontré un très beau succès… tant et tant, d’année en année que nous venons de la réitérer pour la 29e fois ! Les amis du comité m’ont dit : « C’est toi qui as eu l’idée, qui a mis l’écharpe du maïeur, donc, c’est toi qui jouerass le rôle de Toine ! ».

Et le voilà embarqué dans cette belle aventure… avec grand plaisir ! «Quand l’Espace Arthur Masson a été inauguré, j’ai tout naturellement incarné le personnage de Toine Culot-Arthur Masson et j’ai continué à chaque fois qu’un groupe demandait une visite guidée ou à d’autres occasions… et en wallon, s’il vous plaît ! Puis, j’ai enfilé le tablier du maître de l’école que j’avais fréquenté tout gamin, pour accueillir des groupes scolaires, de seniors, de visiteurs et leur donner cours en wallon ou en français. Je dois bien avoir vu passer environ 44.000 élèves de tous les âges sur ces bancs ! ».

La voix enjouée, Maurice Colot porte à merveille le personnage jovial de Toine Culot pour raconter l’histoire de son village transmise par ses grands-parents. Souvenirs et anecdotes débordent donc sans relâche de sa mémoire afin de transmettre au plus grand nombre. Un jour, en discutant avec l’un de ses élèves (un monsieur de près de 70 ans), celui-ci lui suggère de se mettre à écrire pour laisser des traces de sa mémoire.

Il ajoute : « En rentrant chez moi, j’ai pris ma plume pour raconter ! Une, puis deux, puis trois,… Et en trois ans, ce sont 27 histoires qui forment une bien belle publication, sous forme de cahier d’école »

Aujourd’hui, Maurice est retraité, après 17 ans de bons et loyaux services à l’Espace Arthur Masson, où il revient encore très régulièrement en bon voisin. Il a donc signé le livre «Ça s’est passé à Trignolles, un siècle d’anecdotes sur Treignes», avec la complicité de Philippe Antoine, qui a assuré la traduction en wallon namurois (celui de Treignes), et du dessinateur carolo Jacques Raes qui a illustré chacune des histoires du siècle dernier racontée « à la façon » Toine Culot ! Un chouette cadeau pour les fêtes de fin d’année…

Recueil « Ça s'est passé à Trignolles, Un siècle d'anecdotes sur Treignes » - « C'èst-arivè à Trignolles, In sièke dè vilâdje pou l’racontér à l’chîje », de Maurice Colot, Editions Espace Arthur Masson - En vente (12€) à l'accueil et sur le site de l'Espace Arthur Masson, au Centre culturel « Action-Sud » et à l'OT de Viroinval - Infos complémentaires : Espace Arthur Masson, 29, rue E. Defraire, à Treignes - Tél : 060 39 15 00 – Courriel : info@espacemasson.be ou sur www.espacemasson.be

CaT - équipe de rédaction

Autres actualités à Treignes

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Treignes