Tournai - Le vivre- ensemble grâce au « Terrain populaire »

Favoriser la rencontre, l’échange et la générosité au sein d’espaces publics souvent inexploités est devenu un mouvement initié dans de nombreuses villes. Tournai n’y fait pas exception, et ce, grâce à l’aide d’une poignée de bénévoles qui tentent de faire du terrain militaire qui jouxte la caserne Saint- Jean, un endroit où se mêle mixité sociale et convivialité.

Aux prémisses de ce projet, il y a une volonté de faire du terrain vague, un lieu de vie. Dominique Moreau, l’une des initiatrices du concept en explique les fondements : « Nous voulions donner une utilité publique à ce terrain, situé entre les logements sociaux du Luchet d’Antoing, le parc communal et la rive droite de l’Escaut. Dans ce quartier, on constate que 70% des habitants sont des familles avec enfants et qu’il y a peu d’infrastructures destinées à la détente. Nous avons donc eu l’envie de mener un projet qui rendrait cette plaine aussi vivante qu'utile, la rendre vivante et favoriser les rencontres, la solidarité. Ce lieu doit devenir un espace ouvert où l’on se sente bien. Cela passe par des projets pédagogiques ou des activités multiples qui favoriseraient la rencontre entre les différents mondes qui peuvent s'y croiser. D'une certaine manière, c'est aussi encourager la tolérance ».

Ce terrain, totalement libre d’accès bénéficie aujourd’hui de quelques aménagements réalisés conjointement avec d’autres associations locales et les riverains qui ont souhaité mettre la main à la patte. L’arrivée des demandeurs d’asile à la caserne militaire Saint- Jean en 2015 ainsi que le déménagement de la faculté d’architecture de l’UCL dans le quartier a favorisé l’engouement pour cette démarche.

Le Luchet d’Antoing n’est pas le premier terrain visé par ce genre d’initiative. A Tournai, le collectif Incredible Edible s’est déjà lancé à l’assaut des espaces verts afin qu’il puisse aussi remplir la fonction de potagers (et plus récemment de vergers) collectifs. Un concept tout aussi dynamique qui récolte, lui aussi, les fruits de la solidarité locale. En effet, une partie de la cueillette sera destinée aux associations qui distribuent des vivres aux personnes qui en ont le plus besoin. A l’image du terrain réaménagé, le mouvement se veut populaire et accueillant.

Un vote pour aider

Le collectif «Terrain populaire» a récemment répondu à l'appel à projet «Générations solidaires». Mis en place par la Fondation Roi Baudoin et l'Avenir, il permet aux citoyens de voter pour un projet de leur choix. Les votes compteront à hauteur de 20% dans la délibération du jury. Le premier prix «Générations solidaires» sera talonné par deux autres «Coup de cœur» et «Coup de pouce». Fin mai, dix projets médiatisés devraient être sélectionnés. Trois lauréats recevront des enveloppes allant de 10 000 pour la première à 5 000 euros pour les suivantes. De quoi donner un sérieux coup de main à cette initiative locale, sociale et participative.

Possibilité de voter via le site www.tech.lavenir.net

E. Beirnaert - équipe de rédaction

Autres actualités à Tournai

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Tournai