Tournai - Jonasz, Lisa Simone, Stacey Kent au Tournai Jazz 2018

La 7e édition du Tournai Jazz Festival se tiendra du 31 janvier au 4 février dans le centre de Tournai, à la Halle aux Draps (aménagée pour l’occasion en salle de spectacle), et surtout dans le Magic Mirrors, un superbe chapiteau à miroirs dressé sur la Grand-Place. Un lieu magique, d’une capacité d’accueil de 600 places. Et puisque l’on parle chiffres, en voici d’autres.

Au total, 21 concerts et spectacles sont proposés durant le Tournai Jazz Festival avec plus de 150 musiciens. Il y a les têtes d’affiche, mais bien d’autres concerts et découvertes seront au programme. Tout comme le Magic Mirrors dont l’ambiance a littéralement bluffé les festivaliers l’année dernière. Et dont la présence est rendue possible grâce au soutien du Fonds Lemay. «J’ai flashé alors que je ne connaissais quasi rien au jazz», explique le président du Fonds, Philippe Luyten, «après le succès de l’an dernier, nous ne pouvions que continuer!». Une aide au festival que le Fonds Lemay aligne en 2018 sur ceux du Ramdam et des Inattendues. Et au minimum pour les cinq années à venir. De quoi compenser, en partie, l’aide que la Fédération WB a refusée au Tournai Jazz et à la maison de la culture, partenaire du festival.

«On repart donc sur cinq jours», se félicite le président Geoffrey Bernard avec un programme qui est à découvrir dans sa globalité sur le site internet de la manifestation. Un programme qui démarre le 31 janvier avec la soirée «Frit’Jazz» qui l’an passé a connu un succès dépassant l’imagination.«On pensait accueillir 200 personnes, il a fallu en refuser 200», sourit le boss du festival, rappelant le principe de cette soirée d’ouverture unique du monde: «un billet d’entrée 12 euros, avec trois concerts, des frites et une fricadelle».

Un concept complètement surréaliste, à la belge… Mais qui donne dès le premier soir «la frite» au festival tournaisien dont l’édition 2018 sera marquée par différentes activités en ville. «Nos partenariats prennent de l’ampleur», se félicite Geoffrey Bernard, «ils nous permettent d’investir la ville» au travers de plusieurs rendez-vous: un petit-déjeuner concert à la boulangerie Quesnoy, un repas jazz au Comptoir 17, des expos au Fort Rouge, des concerts dans les commerces, des projections de films à la maison des associations, une conférence au conservatoire…

Et le petit train de la ville qui, habillé aux couleurs du jazz, emmènera le public pour un City Jazz Tour le samedi!

Site? www.tournaijazz.be

N.E. - équipe de rédaction

Autres actualités à Tournai

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Tournai