Thieusies - Produire moins mais de qualité!

Voilà trois générations qui se succèdent au sein de la ferme de la Coulbrie. Depuis 2011, David a repris les rênes. Passionné par l’élevage, il a longuement réfléchi à un processus éloigné de la grande distribution. «Je ne me retrouvais plus du tout en phase avec le système», souligne l’agriculteur de 36 ans. «Aujourd’hui, les vaches naissent, sont élevées et engraissées à la ferme. Le veau reste auprès de sa maman et toutes peuvent se balader en prairie. J’insiste sur deux conditions essentielles: le bien-être animal et l’autonomie fourragère. Évidemment, je produis moins. Mais, je peux garantir une qualité différenciée de viande aux clients.»

David ne ménage pas sa peine pour y parvenir. Tous les jours de l’année, il soigne précieusement ses 200 bêtes en leur offrant, entre autres, une alimentation saine et naturelle. «Je produis moi-même le fourrage afin de maîtriser au mieux l’alimentation du troupeau. Je dispose de 40 hectares de prairie et de 25 hectares de culture. Les vaches ont vêlé au moins deux fois. Avant la période hivernale, maïs, trèfles, luzernes, épeautres, betteraves fourragères ou autres mélanges graminées-protéagineux, toute la nourriture est prête pour le bétail. Je consacre une durée d’engraissage plus longue. Cela donne une viande plus mature, plus rouge, plus finie. Je vends moins mais mieux. Pour y parvenir, j’ai accompli diverses démarches, notamment auprès de l’Afsca.»

Tous les mois, David propose des colis de viande de bœuf. «Nous avons les formules 6-10-15 kilos. Principalement, ce sont des gens du coin même si, aujourd’hui, le bouche-à-oreille fonctionne plutôt bien. Les retours des clients sont positifs et ils apprécient de retrouver le véritable goût de la viande. Ce qui me fait dire que je suis sur le bon chemin. C’est un métier difficile, exigeant. Je tiens à créer une relation avec mes clients. Je n’ai rien à leur cacher. D’ailleurs, je propose régulièrement des visites afin qu’ils se rendent compte eux-mêmes du travail accompli.»

Père de deux jeunes enfants, David espère qu’une quatrième génération verra le jour à la ferme de la Coulbrie. «Ils sont encore très jeunes. Pour le moment, ils ne voient que les bons côtés de la ferme. Ils auront bien le temps d’y réfléchir plus tard…»

Infos:

La ferme de la Coulbrie se situe au 206 Chemin des Théodosiens à Thieusies.

FB: FermedelaCoulbrie

Massimo Di Emidio - équipe de rédaction

Autres actualités à Thieusies

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Thieusies