Tenneville - Une gestion différenciée de la forêt St-Michel Freyr

Le Gouvernement wallon a marqué son accord dans ce sens le 15 juin, à la suite d’une proposition du ministre de la Nature, René Collin. Le ministre wallon a présenté les éléments du projet au sein du Bâtiment Domanial de St-Michel Freyr, à Tenneville.

Le massif forestier St-Michel Freyr, qui s’étend de part et d’autre de la N89 entre la Barrière de Champlon et Saint-Hubert, est une propriété domaniale en site Natura 2000, dont la gestion cynégétique spécifique est assumée par les Chasses de la Couronne, et c’est suite à un travail d’identification effectué par les universités wallonnes compétentes en matière forestière que le site a été retenu. L’objectif est de faire d’une partie conséquente (1695 ha) de cette forêt une véritable vitrine à ciel ouvert du savoir-faire wallon en termes de gestion, d’adaptation au changement climatique, de consolidation de la biodiversité et de valorisation territoriale.

Afin de mener à bien cette gestion forestière différenciée, René Collin a lancé un appel à candidatures, afin de s’adjoindre l’aide d’un promoteur, ou d’une association de promoteurs, afin de régir la forêt St-Michel Freyr de façon encore plus innovante, dans la gestion et l’évolution des espèces et des habitats naturels. René Collin entend démontrer qu’un tel partenariat entre le savoir-faire du Département Nature et Forêt, et l’expertise d’un promoteur privé, peut être favorable au renforcement de la biodiversité, à la recherche scientifique et à l’attractivité touristique.

Valoriser la gestion forestière durable

«L’objectif est d’abord de valoriser la gestion forestière durable réalisée par le Service public de Wallonie, et notamment le DNF,» insiste René Collin. «Mais également de sensibiliser le plus grand nombre aux défis liés à la préservation, au changement climatique et à la restauration de la biodiversité dans le contexte d’érosion qu’on lui connaît. Ce territoire aura aussi la vocation d’être un laboratoire pour la recherche scientifique, mais devra, également, permettre un accès touristique raisonné afin d’en faire partager le caractère exceptionnel. Gérée de manière originale, cette forêt devient un support d’étude et de recherche tout en étant proposée aux citoyens comme pôle de découverte des habitats et espèces de ce site.»

Le promoteur privé apportera son expertise en matière de pratiques innovantes de gestion du milieu naturel et de développement des aspects sociaux, dont un tourisme adapté. Alors que la DNF apportera son expertise en matière de gestion des milieux naturels. Les candidatures devront être déposées pour le 18 août. Elles seront analysées par un jury d’experts, puis une proposition sera transmise au Gouvernement wallon qui rendra sa décision au plus tard le 30 septembre. Un contrat de gestion d’une durée de 20 ans minimum renouvelable sera établi afin de concrétiser ce partenariat.

B.G. - équipe de rédaction

Autres actualités à Tenneville

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Tenneville