Stavelot - L’histoire d’amour entre une Stavelotaine et Apollinaire racontée dans un roman

Mais qui était vraiment Maria Dubois? C’est sans nul doute une question que se posent les passionnés du poète Apollinaire et certainement avec encore plus de curiosité ceux d’entre eux qui sont Stavelotains. C’est en tout cas une interrogation qui taraudait depuis plusieurs années déjà Patrice Lefebvre, qui enseignait il y a peu encore le français à l’Athénée de Stavelot. Avec sa collègue Catherine Righi, ils partagent la passion de la littérature et celle de la poésie, avec une affection toute particulière pour les écrits de Guillaume Apollinaire, qui a marqué Stavelot lors de son séjour en 1899.

C’est donc tout naturellement que Patrice Lefebvre s’est un jour intéressé à Maria Dubois, dont Apollinaire s’était amouraché lors de son passage dans la cité abbatiale et qu’il mentionnait dans de nombreux poèmes. Un peu avant l’été 2016, il a donc proposé à sa collègue de joindre leurs plumes pour raconter l’histoire de Maria… « On sait presque tout du séjour d’Apollinaire à Stavelot, mais on ne sait pas comment Maria a vécu cet épisode-là. L’idée était de donner la parole à quelqu’un qui n’a pas su témoigner. Elle a en fait un rôle passif dans l’histoire d’Apollinaire.» « J’ai trouvé cette idée géniale, ajoute Catherine Righi. Jusqu’ici, Maria n’était qu’une photo de carte postale… »

Avec «Le carnet de Maria», écrit à quatre mains, les deux professeurs stavelotains ont créé l’histoire de Maria Dubois, mêlant à la fois le réel et l’imaginaire. « Tous les poèmes cités, écrits par Apollinaire, sont réels. Il lui écrivait presque chaque jour et nous en avons retrouvé un certain nombre », détaille Patrie Lefebvre. Ces poèmes, tissant l’évolution de leur relation depuis ses débuts jusqu’après leur rupture, ont constitué la charpente du roman.

Aux poèmes se sont ajoutés les ouvrages sur la vie du poète et coupures de journaux de l’époque qui ont permis d’étoffer le cadre à l’intérieur duquel les deux auteurs ont laissé parler leur créativité. « Il y a tout de même plus d’inventivité que de vérité. Leurs pensées, leurs émotions, les paroles qu’ils s’échangeaient… Tout ça, nous avons dû les imaginer », dévoile Patrice Lefebvre. « Maria, c’est vraiment un personnage romanesque car nous ne savions pas grand-chose d’elle, ajoute Catherine Righi. Quand Apollinaire mentionne la Croix des Fiancés, qui se trouve dans les Fagnes, nous nous sommes dit que ça devait être Maria qui lui en avait parlé

C’est d’ailleurs dans le train pour Hockai que les deux écrivains ont imaginé la rencontre entre Maria Dubois et Guillaume Apollinaire. « Nous avons en tout cas essayé que ça soit cohérent, que ça paraisse plausible. Maria était repasseuse, c’était une jeune fille de 18 ans qui était malade et qui tombe amoureuse. Elle rêve d’un bel avenir, d’une autre vie, de quitter Stavelot

Il ne restait alors plus qu’aux deux professeurs à se partager les morceaux d’histoire à écrire, tout en s’adaptant au langage parlé de l’époque, et en y ajoutant quelques bribes de wallon. « Nous avons beaucoup discuté, relu à voix haute, réfléchi… Nous avons imaginé des épisodes, chacun a picoré ce qu’il avait envie d’écrire, puis nous avons fusionné le tout. » Un mélange qui fonctionne parfaitement: tout semble avoir été coulé d’une seule encre. Impossible également pour celui qui ne le sait pas de définir la partie romanesque et celle historique.

La collaboration a tellement bien marché (mais il faut dire que ce n’était pas la première fois!) que les deux auteurs planchent déjà sur d’autres histoires à raconter. « On ne va pas en rester là!, assure Patrice Lefebvre. Ça a été très enrichissant et agréable d’écrire à deux. Pourquoi pas une pièce de théâtre? » Ou le point de vue d’un autre personnage sur le séjour d’Apollinaire à Stavelot?

Le roman est notamment disponible à Stavelot (librairie l’Allée Verte, abbaye et bibliothèque), Malmedy (chez Cunibert), Trois-Ponts (La Rime) et Liège (libraires Livres au trésor et Pax).

Élodie Christophe - équipe de rédaction

Autres actualités à Stavelot

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Stavelot