Stavelot - Les drapeaux du 21 juillet

La célébration du 21 juillet va offrir l’occasion de mettre à l’honneur les porte-drapeaux qui font flotter les couleurs et les valeurs nationales sur chaque cérémonie commémorative. Les 6 drapeaux qu’ils présentent et qui sont conservés à l’Hôtel de Ville possèdent chacun une signification. Le plus ancien évoque les Croix de Feu de la 1re Guerre Mondiale, c’est-à-dire des combattants qui avaient passé au moins 32 mois sur le front de l’Yser. Le deuxième est celui des Combattants de Stavelot 14 - 18; il porte en son centre le blason de la Ville. Deux autres, qui montrent une épée enchaînée, rassemblent les soldats qui furent prisonniers lors des deux guerres: l’un concerne la section de Stavelot, l’autre celle de Francorchamps. Ce dernier, avec un casque orné d’une couronne mariant le houx et le chêne, renforce l’appartenance à notre terre d’Ardenne. Quant aux deux suivants, ils rappellent le souvenir des volontaires de guerre et des prisonniers politiques 40 - 45. Celui-là est illustré par le dessin du perron, celui-ci par un triangle rouge dans lequel est écrit le «B» (pour Belge) posé sur le tissu rayé devenu symbole des camps. Ainsi les plis de nos drapeaux conservent-ils la mémoire des centaines de Stavelotains et de Francorchamptois qui furent plongés dans ces guerres abominables que la paix, la liberté et l’insouciance d’aujourd’hui, sans eux et ceux qui les portent, pourraient oublier.

Patrice Lefebvre - équipe de rédaction

Autres actualités à Stavelot

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Stavelot