Stavelot - A l’djôy’ des Stâv’lotins

De la gentille Bécassine aux Blancs Moussis attentifs qui fermeront la marche pour sécuriser la progression des chars souffleurs, les 2500 participants du grand cortège nous promettent un spectacle hors du commun ce prochain dimanche. Précédés par le Réveil Ardennais et par son invité limousin, entraînés par quatorze fanfares et harmonies, accompagnés par les Ribotteurs de Malmedy, les Grosses Tièsses de Parfondruy, et les Clowns cyclistes de Stavelot, neuf groupes rivaliseront de beauté et d’enthousiasme pour charmer le public qui, si le soleil le veut, se massera parmi les rues et les places du centre-ville. Pour lui, les Pign’teus iront «ô bois», les Boga’s en Atlantide, les P’tites Canailles autour du monde, les Cooytais au casino, les Vétérans chez les fous du roi, les Ribouldingues à l’arrivée, Vive la Fête dans les étoiles, les Lollipops en couple et les Zygomars dans un monde magique. Derrière eux, 370 Blancs Moussis petits et grands joueront de la vessie et du confetti pour mieux encore refaire lu djôy’ des Stâv’lotins.

À l’écoute des classiques du Laetare

Parmi les mille musiques qui accompagneront ce grand week-end de fête, il faudra être particulièrement attentif aux chansons diffusées par les haut-parleurs puisque notre ami Michel Malpas ayant réalisé un nouvel arrangement des classiques du Laetare pour sa chorale des Artisans, on les entendra partout en ville. Un magnifique hommage aux auteurs et aux compositeurs de ces chansons qui bercent notre fête depuis tant d’années: Tchant d’létâré de Marcel Millet et Raymond Micha, Nos-ôtes à Stâv’leu de Lucien Gaspar et Michel Malpas, Lu Djoûr du L’Laetare de François Tixhon, C’est l’Laetare à Stâv’leu de Henri Dewier, Vor’là co L’Laetare de Serge Fontaine et Michel Malpas, Lu valse des confetis de Jules Defosse et Léon Antoine.

Patrice Lefebvre - équipe de rédaction

Autres actualités à Stavelot

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Stavelot