Stavelot - «Les deux font la paire» emmènent les Lollipops pour leur 20e cortège

De moins de deux ans à la soixantaine passée, les membres des Lollipops sont prêts à affronter leur 20e Laetare. Les danseuses ont répété avec assiduité leurs chorégraphies, les hommes ont presque terminé le char et les dernières retouches sont apportées aux costumes. «Les deux fonts la paire», voilà la thématique que le groupe présentera ce dimanche dès 14h à l’occasion du cortège du 516e Laetare de Stavelot.

Et les deux qui font la paire, ce sont Fernanda Garcia, créatrice des Lollipops, et sa fille Christelle Close, qui sont les véritables locomotives de ce groupe folklorique. « Nous préparons tout de A à Z. Nous essayons d’abord de trouver un thème que nous apprécions Maman et moi, en espérant qu’il plaise aussi au groupe, raconte Christelle. Une fois le thème choisi, je crée le patron et nous le modifions pour que ça corresponde à nos deux goûts et au costume que nous désirons réellement

Pour Christelle, styliste de formation, il n’y a pas de doute, c’est vraiment le mélange des deux femmes qui permet de confectionner chaque année un costume réussi: « Je dessine d’abord toute seule, mais il faut toujours la touche de Maman et ses idées pour que ça marche. Elle n’a pas les mêmes goûts que moi: je suis trop extravagante et elle, trop sage. Elle me calme un peu et moi, je modernise le tout! » Les chapeaux par contre, ils sont issus du talent de Fernanda: « Souvent, je les fais pour tout le groupe! » Christelle Close a aussi une autre corde à son arc: elle est chorégraphe. C’est donc elle qui se charge de créer la chorégraphie que le groupe présentera lors du cortège.

Cette complicité mère-fille est sans nul doute la clé de la longévité des Lollipops qui célèbre son 20e cortège. Un chiffre qui a aussi inspiré le thème choisi cette année. « On a le 2, donc la paire et comme c’est nous qui gérons tout… Puis nous voulions aussi quelque chose de spécial, de mystérieux. » Un thème énigmatique qui se reflétera dans le costume que porteront les Lollipops ce dimanche. Il est bien loin le temps des «Mirlitons à Gogo» que représentaient les 29 premiers membres des Lollipops à leur premier Laetare.

Fernanda est heureuse que le groupe ait atteint son 20e cortège, même si cela demande un investissement conséquent. « Je suis fière de voir que le groupe a duré 20 ans et que nous arrivions à gérer tout cela à deux avec ma fille. C’est un travail de monstre. Au départ, nous n’étions rien que des femmes, mais maintenant, nous avons vraiment besoin d’hommes! » Car après la confection des costumes et les répétitions des danses, mère et fille s’attellent à la mise en peinture du char, confectionné par les hommes qui entourent les deux femmes. Quelques paires de bras supplémentaires seraient d’ailleurs les bienvenus pour compléter ce groupe de 55 membres, donc six hommes seulement. « Nous espérons que les Lollipops vont continuer à durer pendant les vingt prochaines années. Mais avec une dizaine de personnes en plus, dont des personnes qui savent coudre et qui ont le temps de s’investir. » Porter ce groupe jusqu’au cortège du Laetare, c’est une vraie passion pour Fernanda et Christelle. « Ce qui nous plaît, c’est le fait de montrer un beau costume, d’avoir la fierté et le plaisir que le groupe soit beau, représentatif de la fête de l’amusement! »

Élodie Christophe - équipe de rédaction

Autres actualités à Stavelot

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Stavelot