Spy - Le plus grand parc virtuel est namurois!

Dans les prochaines semaines, vous pourrez assister à une première mondiale. Ismaël et Sophiane Bhiri, deux frères namurois, ouvriront le premier parc de réalité virtuelle d’un nouveau genre. Et le premier Terragame Center est établi à Spy.

Pour le moment, le site est en travaux, mais le résultat final est très clair pour Ismaël: «En entrant, on se retrouve devant une salle divisée en 8 parties. Dans chaque espace, les joueurs les moins expérimentés pourront se familiariser avec la réalité virtuelle en testant différents jeux. Les gens pourraient découvrir la technologie chez eux, mais le casque leur coûterait 3.000€…».

À côté de cette salle, il y a un espace beaucoup plus impressionnant. Après avoir enfilé un casque, une combinaison et emporté une mitrailleuse, les joueurs entrent dans une salle de 400m² et commencent la partie.

«Les joueurs forment une équipe de 6 personnes et se retrouvent, virtuellement, à l’extérieur d’un manoir. Là, ils ressentent vraiment la sensation du vent et du froid. Ils ont alors une mission: protéger une petite fille des esprits maléfiques. Pour ça, ils doivent se battre contre les zombies», raconte Ismaël.

Ce premier jeu a pour nom «Le Manoir des Damnés», ce qui laisse présager des sensations fortes aux joueurs.

La réalité virtuelle connaît un succès grandissant et un parc de plus petite taille existe aux États-Unis, mais celui de Spy sera plus complet: «Dans l’autre parc on ne peut pas toucher d’objets et on ne peut pas se déplacer puisqu’il n’y a pas d’espace. On trouve que ça casse pas mal l’immersion. Mais ici, quand les gens vont vouloir toucher un mur du manoir, ils en toucheront un. C’est le premier endroit au monde où les gens pourront interagir avec des éléments physiques. Et bien sûr, il n’y a pas de manette, c’est le corps qui compte», expliquent les frères Bhiri.

Des soutiens internationaux

L’idée du parc leur est venue il y a plus d’un an lors de la sortie des casques de réalité virtuelle. Mais à ce moment-là, la technologie disponible ne leur permettait pas de mettre leurs plans à exécution. Pourtant, Ismaël et Sophiane ne lâchent pas l’affaire: «La technologique qui rend tout possible n’est apparue qu’il y a deux mois. Mais on a pu faire confiance à des sociétés en France et aux USA pour la créer rapidement. Le cinéma américain nous a aidés pour les caméras optiques par exemple». Même le studio Marvel suit aujourd’hui le projet de Terragame Center.

Avec une surface de 800m² dédiée à l’hyper réalité virtuelle, le projet attire les passionnés du monde entier. «Nous avons reçu des demandes de réservation de la part de joueurs de toute la Belgique et la France. Mais le plus étonnant, c’est qu’on a déjà 7 ou 8 demandes venant de France ou du Luxembourg pour ouvrir des autres Terragame Center», ajoute Ismaël.

Pleins d’idées en tête

Dans les prochains mois, les deux frères souhaitent donc ouvrir d’autres filiales et améliorer la première: «On pourra créer des nouveaux jeux tous les 3 ou 4 mois», espèrent-ils. Mais dans un futur plus proche, leur objectif est de créer des modes de jeux différents pour «Le Manoir des Damnés»: «Une fois que les joueurs les plus habitués auront joué quelques fois, ils n’auront plus envie de revivre le scénario. On pourra alors les faire passer en mode compétition», imagine Ismaël.

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Spy

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Spy