Spontin - On n’oublie pas les massacres

L e souvenir des massacres du 23 août 1914 est toujours bien vivant dans l’esprit des Spontinois.

Bertrand Custinne, échevin des associations patriotiques, accompagné du bourgmestre Étienne Defresne et de l’échevin Julien Rosière, a rappelé qu’aujourd’hui encore certains dirigeants et certains peuples ne voient leur avenir que dans l’œil du canon et du régime dictatorial. Il a cité les dangers qui viennent d’Outre-Atlantique ou de la Corée du Nord. L’échevin a épinglé la mémoire des Spontinois qui ont résisté, malheureusement en vain pour bon nombre d’entre eux, contre l’ennemi.

Pour l’échevin, « commémorer ce massacre, c’est accomplir notre devoir de mémoire vis-à-vis de tous ceux qui nous ont transmis leurs valeurs, mais tournons nos regards vers l’avenir en espérant, à travers leur histoire, qu’il soit meilleur et plus solidaire.»

Il a demandé une pensée pour tous ceux qui dans le monde ont faim, ne sont pas libres, sont persécutés ou sont contraints de retourner dans les tranchées ou de fuir leur pays pour se mettre à l’abri des tirs ennemis. Il a terminé avec une citation de Richard Burton: « la guerre est l’histoire des hommes, la paix est l’histoire des sages.»

Avant ce rappel, le bourgmestre Étienne Defresne et l’échevin Julien Rosière ont déposé une gerbe au pied du monument.

G.F. - équipe de rédaction

Autres actualités à Spontin

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Spontin