Spa - Une Spadoise défile à Paris contre la grossophobie

Il y a quelques années encore, la Spadoise Victoria Sarlet n’imaginait pas qu’elle allait arpenter les catwalks de Belgique et de France. Et pourtant, à 30 ans, la jeune femme commence à se faire un nom dans le mannequinat grande taille. Le 15 décembre dernier, elle a été choisie par Vincent Mc Doom pour défiler dans la prestigieuse mairie de Paris à l’occasion de l’événement «Grossophobie, stop».

« La première fois que j’ai vu une mannequin grande taille sur la une d’un magazine, je n’en revenais pas car je ne savais même pas que ça existait, raconte Victoria Sarlet. Je me suis dit waow, enfin une mannequin à laquelle les femmes vont pouvoir s’identifier. Mais je ne pensais pas à ce moment-là qu’un jour ça pourrait être mois. »

Quelques années plus tard, la Spadoise tombe par hasard sur l’annonce d’un casting pour un défilé organisé à Namur. On recherche une mannequin grande taille. Elle décide alors de tenter sa chance et est sélectionnée. « C’était ma première expérience mais je ne me sentais pas à ma place car j’étais la seule grande taille entourée de filles d’1m80 qui portaient du 34-36, se souvient Victoria. Puis on m’a proposé de faire d’autres défilés et, quatre mois après, je participais à la Pulp fashion week de Paris. »

Ce prestigieux salon, petite sœur de la célèbre Fashion week, a pour objectif de valoriser la diversité en France avec des mannequins de toutes morphologies. Malgré son stress et son manque d’expérience, la Spadoise garde un très bon souvenir de cet événement qui va véritablement lancer sa carrière. « Tout est arrivé très vite et je n’étais pas encore préparée à ce milieu, concède la jeune mannequin. En rentrant chez moi, j’ai beaucoup travaillé sur ma démarche et mon stress. » Dans les mois qui suivent, Victoria continue à défiler, notamment pour l’Ethno Tendance à Bruxelles. Elle devient également égérie pour la marque de lingerie Obba et travaille pour des stylistes.

Et ce n’est pas tout: il y a quelques semaines, la Spadoise a été sélectionnée pour défiler à la prestigieuse Mairie de Paris lors de l’événement «Grossophobie, stop! Ensemble réagissons», dans le cadre de la semaine contre les discriminations. Le défilé s’est déroulé le 15 décembre dernier sous la direction de l’animateur Vincent Mc Doom et en présence de nombreuses stars du mannequinat grande taille. « Lors de ce défilé, Vincent Mc Doom m’a vraiment apporté le déclic qui me manquait. Il a pris le temps de me coacher et je me suis sentie très respectée en tant que mannequin, confie encore la Spadoise. Surtout, c’était important pour moi de faire passer le message de la diversité et de l’égalité des chances. Il ne s’agit évidemment pas de prôner l’obésité comme certains peuvent le dire, mais simplement de demander la même égalité. Aujourd’hui, une femme qui est en surpoids a 8 fois moins de chance de trouver du travail, elle est discriminée et doit en plus supporter le body shaming. Nous sommes dans une société grossophobe et nous grandissons là-dedans. On nous dit qu’il faut être mince, sans cellulite et rester jeune, en plus d’être une bonne mère et de travailler. C’est énormément de pression. Moi ce que je prône, c’est que la femme se sente bien dans sa peau en tant que femme

Une belle philosophie de vie que la Spadoise va pouvoir continuer à défendre puisqu’elle vient d’être contactée par un agent pour partir travailler en Allemagne. Elle projette également de se rendre aux USA, le pays pionnier du mouvement «body positive», qui prône l’acceptation de soi et du corps sous toutes ses coutures.

Manon Dumoulin - équipe de rédaction

Autres actualités à Spa

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Spa