Soy - La Saint-Roch une fois de plus bénie des dieux

Dès le début de la célébration, un beau soleil inondait le site alors que la veille c’étaient des pluies diluviennes qui arrosaient copieusement la localité. Il n’en fallait pas plus pour que certains parlent de miracle… L’office, présidé pour la première fois par l’abbé Paul Yon, le nouveau curé de l’Unité Pastorale du Val de l’Aisne, fut chargé d’intense émotion avec l’évocation des nombreux décès qui ont, depuis l’édition précédente, endeuillé la communauté villageoise et les fidèles amis du 16 août. Et avec, en point d’orgue, la rencontre touchante entre le Père Joseph Balthazard et Michel Georis, tous deux nonagénaires et derniers représentants en vie des déportés victimes de la rafle de la Gestapo du 26 juillet 1944.

C’est sur le site de Saint-Roch que furent fêtés en septembre 1945, le retour de ces prisonniers politiques et celui des prisonniers de guerre de l’ancienne commune de Soy qui a payé un lourd tribut à la seconde guerre mondiale. Et c’est en août 2001 déjà que devait s’éteindre Joseph Demelenne, dernier représentant des combattants et prisonniers de guerre de la localité. L’association des Amis de Saint-Roch à Soy met un point d’honneur, parmi ses objectifs, à pérenniser la mémoire de tous ces hommes qui ont subi le poids d’une page bien sombre de notre Histoire.

Souvenirs donc mais aussi retrouvailles sont les maîtres mots de cette petite fête instaurée en 2006 dans la foulée de la célébration du 400è anniversaire du culte à saint Roch à Soy.

C’est ainsi, qu’ils étaient encore près de 175 adultes et enfants à rejoindre le chapiteau pour partager le barbecue. Les organisateurs s’en réjouissaient et tenaient à remercier les participants pour leur chaleureuse présence, Pascal Deresteau et sa chorale associée de Wéris, Oppagne, Fisenne et Soy pour la qualité et la profondeur de leur prestation, les bénévoles pour leur aide infiniment précieuse, les ouvriers communaux et leurs étudiants pour le bel entretien du site ainsi que le collège communal pour son indispensable soutien.

Encore une toute belle réussite, donc pour cet événement qui parvient à perpétuer une tradition multiséculaire particulièrement chère, depuis toujours, au cœur des habitants du village et même des alentours. Dès le lendemain, ce site somptueux ouvrait à nouveau ses portes pour accueillir la deuxième édition du marché villageois, organisé par le club des seniors, les Poivre et Sel.

- équipe de rédaction

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Soy