Sombreffe - «Fat Runner» récolte de l’argent en courant

« Fat Runner», c’est l’histoire surprenante d’un habitant de Sombreffe trentenaire qui a décidé de se battre pour perdre du poids. «Je suis un ancien obèse et je voulais à tout prix reprendre le sport», explique Jérôme qui s’est baptisé Fat Runner, traduction anglaise de «gros coureur ».«La course était le moyen idéal pour perdre mon poids superflu».

Un récit à la fois sportif mais aussi caritatif puisque le Sombreffois court pour récolter de l’argent et le reverser à des petites structures associatives qui ont toujours besoin d’aide. Mais l’idée de ce pseudonyme et du projet en général vient surtout d’une discussion avec un ami qui était également son coach. « C’est mon coach qui est aussi un ancien triathlète qui m’a conseillé de verser le salaire que j’aurais pu lui donner à des associations», précise Fat Runner.

Si Jérôme a décidé de se créer un avatar, c’est avant tout pour ne pas en tirer les lauriers. «C’est une démarche totalement désintéressée et si je le fais, c’est parce que ça me fait du bien avant tout ».

2.000 euros depuis mars

Un beau projet qui a déjà permis de réunir une belle somme. Depuis mars 2018, Jérôme a réussi à récolter 2.000 euros pour des associations comme Justine for Kids ou encore MoveSEP, qui lutte contre la sclérose en plaque.

Mais comment Fat Runner arrive-t-il à récolter autant d’argent en si peu de temps? La réponse est simple: en organisant des événements sportifs, comme c’était le cas à Villers-la-Ville le 20 mai dernier où le projet était soutenu par les autorités communales. « J’ai proposé une marche de 5 kilomètres dans les bois, ce qui permettait aux personnes présentes de découvrir la marche sportive ou la course ».

Cette marche n’est qu’une parmi de nombreuses autres ouvertes à tout le monde et entièrement gratuite. Car le projet Fat Runner fonctionne avant tout sur base de dons. Les participants peuvent ainsi glisser le montant qu’ils veulent avec comme finalité de le reverser à plusieurs associations. Lors de la marche à Villers-la-Ville, 110 participants étaient présents et ont permis de récolter plus de 600 euros.

Face à cette popularité grandissante, ce Sombreffois trentenaire ne compte pas s’arrêter là et veut continuer à développer d’autres projets en rapport avec Fat Runner. «J’ai plusieurs idées en cours de réalisation qui devraient me tenir occupé jusqu’en décembre», résume Jérôme. Pour les personnes intéressées, toutes les informations concernant les prochains événements sont à retrouver sur la page Facebook de Fat Runner.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Sombreffe

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Sombreffe