Sibret - Le vison voyageur: «So British! Very exciting!»

Pas besoin d’embarquer dans l’Eurostar pour baigner dans une ambiance typiquement londonienne, la Dramatique royale La Liberté et ses petites mains s’en sont chargées en reconstituant sur scène le salon de réception «very british» de la célèbre maison de fourrure «Bodley, Bodley and Crouch»: une pièce cossue où les associés reçoivent leur riche clientèle…

Mais si Arnold, célibataire un peu coincé, se dévoue avec beaucoup de méticulosité à son travail de fourreur, Steve, son collègue, ne se prive pas de courtiser les jolies femmes. Et voilà qu’il a projeté d’offrir à Jane, sa future maitresse, un superbe vison qui sera payé par Harry, le mari trompé… Malheureusement pour lui, heureusement pour les spectateurs, les choses ne se passeront pas comme prévu.

À peine le manteau sur ses épaules, Jane se voit contrainte de le restituer. Bien sûr, elle ne s’y résout pas. Danseuse nue au Lido, elle n’a aucune peine à se dévêtir… pour pouvoir rester couverte!

C’est l’amorce d’un chassé-croisé compliqué, voire surréaliste, où vont et viennent, courent ou s’enfuient une belle brochette de personnages des plus cocasses; Mlle Tipdale, une secrétaire psychorigide; Maud, l’épouse de Steve, qui garde la main sur les calembredaines de son mari; Billie, la secrétaire très particulière d’Harry, jolie, mais blonde, et cela veut tout dire; Mme Schmit, la comptable, devenue, bon gré, mal gré, collectionneuse de sous-vêtements féminins. Reste la pittoresque Mme Frenchman et son capitaine de mari, sans cesse à la recherche l’un de l’autre; le compagnon de Billie qui ne sait où donner de la tête et, enfin, une jeune mannequin qui présente avec classe les créations d’Arnold.

Les portes claquent, les placards servent de refuge à de jeunes femmes en tenue légère et les coups de théâtre se succèdent à un rythme accéléré! Au grand dam d’Arnold que les roueries de Steve finiront par faire passer pour un tombeur sans scrupule…

Comme lui, on est emporté dans une frénésie de situations, toutes plus folles les unes que les autres, avec une finale particulièrement déjantée dans la plus pure tradition du vaudeville.

Bref, une soirée où l’on rira beaucoup, emmenée tambour battant par Caroline Lepinois, Thomas Dumont, Christophe Hinck, Anne-Lise Bietheres, André Magerotte, Valentine Louis, Michèle Glaude, Edwina Robert, Barbara Liberski, Jonathan Jacob, Marvin Georges et Eva Wilem qui, à 14 ans, fait ses débuts sur scène.

Samedi 4 novembre à 20h, dimanche 5 novembre à 15h, samedi 11 novembre à 20h, dimanche 12 novembre à 15h, vendredi 17 novembre à 20h30, dimanche 19 novembre à 15h. Il est conseillé de réserver aux 061/266402, 0474/561847 ou 0474/386964 - www.passionsibret.be

- équipe de rédaction

Autres actualités à Sibret

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Sibret