Seilles - Six écoliers d’Andenne au pays de Dracula

En octobre 2015, l’école communale de Seilles (Andenne I) a été parmi les lauréats « eTwinning » des trois communautés du pays. Il s’agit d’un programme européen d’échanges à distance entre classes du vieux continent. Les prix, grâce au soutien du programme européen « Erasmus », ont été remis à la Bibliothèque royale de Belgique. Yannick Degée, Directeur d’Andenne I, représentait son établissement dont le projet « Bear on Tour » a été primé : L’ours andennais, mascotte de la Ville, parcourt 13 pays pour des découvertes mutuelles.

Après l’Angleterre, la Roumanie

Des budgets octroyés, ce succès a débouché sur le projet « Erasmus All inclusive ». Celui-ci s’articule sur trois années scolaires après des contacts établis avec des écoles de trois pays européens, l’Angleterre, la Roumanie et la Pologne.

A l’automne 2016, un premier voyage a conduit une délégation de l’école communale de Seilles à Hemel Hempstead, à la Woodfield School, dans la banlieue de Londres.

Cette année, du 15 au 20 octobre, six jeunes ambassadeurs de 5ème et 6ème primaires, accompagnés de leur Directeur, Yannick Degée et de leur professeur de langue moderne, Anne Haidon, se sont rendus en Roumanie, à la rencontre des élèves de l’école de Balan.

Cinq jours riches en découvertes

L’aventure a commencé à l’aéroport de Charleroi : 3 heures de vol pour atterrir à Bucarest et 6 heures d’autocar pour rallier Balan, une commune située en Transylvanie.

Durant cinq jours, la délégation andennaise a profité de l’accueil proverbial roumain.

Au programme, bien sûr, la visite de l’école avec des élèves en tenues traditionnelles, dégustation de plats locaux, des activités sportives dont la natation dans une piscine olympique et des découvertes culturelles. Les enfants ont notamment visité le village de Vlad Tepès, dit « l’empaleur », un sinistre personnage du 15ème siècle qui a inspiré la légende de Dracula, et une mine de sel reconvertie en espace récréatif.

Un séjour très enrichissant pour les enfants dans ce très beau pays qui garde néanmoins les cicatrices d’un passé douloureux. La modernité des villes tranche avec la précarité du monde rural. Les routes, notamment, y sont d’un état déplorable. Si, si, pire qu’en Belgique!

La délégation andennaise conservera, en tout cas, un souvenir inoubliable de ce beau voyage et de l’accueil formidable dont elle a bénéficié.

Ph.B. - équipe de rédaction

Autres actualités à Seilles

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Seilles