Rochefort - La Ville toujours plus en faveur des moins valides

La Ville de Rochefort n’accorde aucune importance à la différence entre une personne moins valide et une personne valide. Ou plutôt si, justement. Par l’intermédiaire de son Conseil Consultatif Communal des Personnes Handicapées et de son service Handicontact, elle met tout en œuvre pour gommer celle-ci. Des efforts qui ne sont pas passés inaperçus, bien au-delà des frontières communales, puisque la Ville vient de se voir remettre par la RTBF le Prix CAP 48 de l’Entreprise Citoyenne, pour sa politique menée en faveur de l’intégration des personnes handicapées.

«Ce prix récompense un travail de longue haleine menée par le Conseil Consultatif Communal des Personnes Handicapées, afin d’améliorer la qualité de vie de ses citoyens en situation de handicap et de leurs proches», se félicite Janique Lejeune, échevine en charge des Personnes Handicapées. «Le Conseil est en place depuis 2004 déjà, et on doit sa création au Docteur Henrotin, aujourd’hui décédé, lorsqu’il était échevin. Un autre service communal, Handicontact a aussi vu le jour, avec à sa tête un agent, chef de projet, Stéphanie Galland. Handicontact constitue le véritable fer de lance en termes d’information et d’aide.»

Puisqu’il y a et aura toujours à faire, et boostée par ce prix, la Ville multipliera encore les initiatives en faveur de l’intégration de la personne handicapée cette année. «Trois initiatives sont prévues», précise Janique Lejeune. «Après une première après-midi récréative pour les enfants handicapés en 2016, cette initiative sera reconduite le dimanche 25 mars, avec au programme un spectacle par un clown sensible au handicap. Une semaine de sensibilisation à l’attention des écoles primaires de l’entité sera aussi organisée, en partenariat avec l’AVIQ, l’Agende pour une Vie de Qualité. Elle aura lieu fin avril au centre sportif de Jemelle. Enfin, une action de sensibilisation va être menée auprès des mandataires et des agents communaux. Ceux-ci seront invités à se déplacer en fauteuil roulant. Bien qu’il existe déjà beaucoup d’aménagements, certains lieux restent difficiles d’accès

6% du personnel communal

En termes d’aménagements, Janique Lejeune pense notamment au milieu de l’emploi.«La personne handicapée a de nombreuses compétences», insiste l’échevine.«Or, de nombreux employeurs hésitent encore à les engager. Quelques aménagements pourraient suffire.» Soulignons d’ailleurs qu’au sein du personnel communal, on dénombre neuf personnes moins valides. «Ce qui représente 6% du personnel, un chiffre supérieur à la moyenne wallonne», déclare Janique Lejeune.

Comme chaque année, une journée du handicap sera aussi organisée. «Cette journée permettra notamment aux familles de se rencontrer en toute convivialité», précise Janique Lejeune.«Des groupes de paroles existent aussi à Rochefort afin de permettre aux aidants proches d’échanger.»

La Ville a par ailleurs introduit une demande afin de recevoir le label Handicity, qu’elle s’était déjà vue attribuer pour une durée de six ans en 2012. On doute évidemment que cette reconnaissance ne lui soit pas attribuée, au vu des efforts encore et toujours plus nombreux déployés sur son territoire en faveur des citoyens moins valides, qui se sentent de plus en plus intégrés à bien des égards.

Handicontact (Stéphanie Galland): 084/374181.

Benoît Gueuning - équipe de rédaction

Autres actualités à Rochefort

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Rochefort