Rochefort - Un Gaumais roi des Rois Mages

Rien n’arrête les ardeurs d’un coureur à pied, pas même les conditions détestables que nous connaissons depuis des semaines, pour ne pas dire des mois. Pourtant, on se souvient que l’année passée, le verglas avait contraint les organisateurs de la corrida des rois mages de Rochefort à annuler celle-ci, la faute au verglas pour la sécurité des coureurs. Ou plutôt reportée, car rien ne pouvait enfreindre non plus leur organisation, et la course s’était déroulée quelques mois plus tard.

Cette année, toutefois, pas de verglas pour laisser la course chère au comité de parents de l’école communale du centre de Rochefort glisser sous le nez des coureurs, mais bien des conditions somme toute agréables qui ont permis à pas loin de 500 coureurs, dont les enfants avant les plus grands, d’enchaîner les tours.

Au départ du Centre Cuturel des Roches, tous, dont aussi une personne moins valide ayant pris place dans une joëlette portée par des bras courageux, le temps de deux ou quatre boucles, soit de 5 km ou 10 km, ont déambulé en nocturne dans le centre-ville ce premier samedi de l’année. La course rochefortoise faisait par ailleurs office de première manche du challenge de jogging de la Ville.

Sur la distance reine, sur un circuit quelque peu modifié par rapport à l’année passée mais tout aussi magnifique et technique, c’est un Gaumais qui s’est montré le plus rapide en la personne de Nicolas Navet, qui est tout sauf un inconnu à Rochefort, puisqu’il avait déjà inscrit son nom au palmarès de la corrida des rois mages en 2014. Et même dans la région puisqu’il s’était aussi imposé à deux reprises à Marche il y a peu, aux 20 km des Ardennes puis à la corrida du Beaujolais.

Une course relevée

«J’aime bien venir dans la région de Marche, parce que ma sœur et mon beau-frère y habitent, à Forrières», avance Nicolas Navet. «Mon beau-frère, Malory Boland, fait d’ailleurs aussi partie de mon équipe, la Run Expert Sportex Team, dont le magasin de sport local est un de nos partenaires. Je connais aussi très bien l’organisateur de Rochefort, Sébastien Fisson.»

En découvrant les forces en présence se bousculant sur la ligne de départ, le coureur de la Run Expert Sportex Team savait pourtant qu’il s’agirait de tout sauf d’une partie de rigolade, tant le niveau des forces en présence était relevé. Mais cela n’a donc pas empêché le Gaumais de lever une deuxième fois les bras à Rochefort, dans le très joli chrono de 33’ 35’’, devant Adrien Noël et son équipier Simon Semes.

Chez les Dames, sur 10 km toujours, c’est la Natoyenne Amélie Bihain qui s’est montrée la plus rapide, en 39’ 44’’, Irène Tosi et Julie Barbeaux complétant le podium.

Alors que sur 5 km, ce sont Yoan Golinveau, en 17’ 39’’, et Ophélie Saussus, en 21’32’’, qui ont inscrit leur nom au palmarès de l’édition 2018.

Benoît Gueuning - équipe de rédaction

Autres actualités à Rochefort

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Rochefort