Rochefort - La joyeuse Confrérie de la Grusalle fête ses 35 ans

La Confrérie de la Grusalle et de la Trappiste de Rochefort, fut portée sur les fonts baptismaux le 18 juin 1982, soit un an après le 1er Festival du Rire de Rochefort. Celle-ci a été créée par plusieurs bénévoles du premier Festival dont certains font toujours partie de la Confrérie. De nos jours, elle se compose de 28 membres dont trois aspirants; c’est chaque 3e samedi du mois de juin qu’ils organisent leur chapitre.

Cette année est donc un grand cru, puisqu’elle fête ses 35 ans d’existence. Rochefortois de souche, Jean-Pierre Henrotin en est le Grand Maître depuis le début. Ce dernier vient d’être nommé Maire du village du Rire, accompagné de ses deux adjoints, Paul Vuylsteke, Maître Orateur et Alain Grosdent, Grand Ambassadeur. Un honneur pour cette Confrérie qui assure la promotion du terroir rochefortois et perpétue les traditions relatives à l’usage de la groseille verte dont est issue la liqueur «Grusalle» (qui signifie groseille en wallon).

Depuis maintenant 18 ans, les membres de la Confrérie sont reconnus par l’Abbaye Notre Dame de Saint-Remy, comme étant les dignes représentants de la célèbre Trappiste de Rochefort. En plus de leur liqueur, les fameuses bières (6 – 8 – 10) produites par les moines trappistes sont donc aussi proposées par cette confrérie qui vit au rythme de sa cité au pied du château comtal.

Mais d’où vient le nom de la ‘Confrérie de la Grusalle’? Jusque dans les années 50, il existait, dans le dessus de Rochefort, au pied du Château Comtal, la plus importante des fêtes de quartier qui s’appelait ‘La Dicôse aux Grusalles’ qui se déroulait fin juin. À cette époque de l’année, c’est la groseille verte qui était le seul fruit à maturité et qui était utilisée par les habitants du quartier pour réaliser les délicieuses tartes aux Grusalle et aussi, une liqueur à base de jus de groseille.

Lors du 25e Carrefour de la BD en mai dernier, la Confrérie a accueilli comme il se doit, tout convive pour goûter son breuvage à la recette bien gardée, ou une bonne Trappiste dans leur stand aménagé pour l’occasion. N’hésitez pas à aller à la rencontre de cette joyeuse Confrérie active au Festival du Rire et à bien d’autres endroits car, sa devise empruntée à Jean de La Bruyère, est à méditer: «Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri»…

Tistaert JY - équipe de rédaction

Autres actualités à Rochefort

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Rochefort